POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 24 février 2015

Le déni de l'islamisme en France favorise la montée des communautarismes

La répression tout azimut, solution Hollande au terrorisme religieux comme à l'homophobie 

Il est reproché au président du CRIF, Roger Cukierman, des propos stigmatisants sur les "jeunes 
musulmans"

Le président Hollande accueilli au 30e dîner annuel du CRIF
 
par son président et son vice-président, Roger Cukierman 
et Francis Kalifat, le 23 février 2015 à Paris
et équivoques sur Marine Le Pen, à quelques heures du dîner de son organisation.
  
Au cocktail apéritif, le socialiste Jean-Paul Huchon, président PS de l'Ile-de-France, prenait parti: "C'est très embêtant (...) Là il fait la totale, l'ami Cukierman", a-t-il lâché. Quant à Jean-Vincent Placé (EELV), il a regretté que ce dîner n'ait pas été un "temps d'unité nationale maximale". Latifa Ibn Ziaten, mère d'Imad, le militaire assassiné par Mohamed Merah, terroriste islamiste franco-algérien et auteur des tueries de mars 2012 à Toulouse et Montauban campait dans le communautarisme: "Les jeunes musulmans se sentent déjà montrés du doigt. Ce n'est pas la peine d'en rajouter".

A son arrivée, l'ancien président Nicolas Sarkozy a pris le contre-pied de Serge et Arno Klarsfeld, qui avaient les premiers condamné les mots de R. Cukierman sur Marine Le Pen: "Heureusement qu'il y a des gens dans la communauté (juive) qui tiennent des propos sensés," a-t-il commenté, avant  un vif échange, quelques minutes plus tard,  avec le numéro 2 du Crif, Francis Khalifa.

Roger Cukierman a tenté de faire retomber la pression en exprimant, en introduction de son discours, son «vif regret» de l'absence du CFCM. "Juifs et musulmans, nous sommes sur le même bateau, j'espère que le contact sera rapidement rétabli", a déclaré R. Cukierman, rappelant son amitié "ancienne et sincère" avec D. Boubakeur. 

Il a réitéré sa mise au point sur la présidente du Front national, qui n'est «ni fréquentable ni irréprochable» tant qu'elle ne se désolidarisera pas des propos de son père. "Nous continuerons à ne pas inviter Mme Le Pen au dîner du Crif et à ne pas conseiller de voter pour le Front national".

Marion Maréchal-Le Pen, au secours de Cukierman, "broyé par le politiquement correct"

La classe politique française aurait remonté les
 bretelles du président du CRIFselon l'élu FN du Vaucluse, suite à ses propos objectifs sur Marine Le Pen, lundi.  "Le président du Crif ne peut pas établir un état de fait sans être immédiatement broyé par le politiquement correct", a souligné,  mardi, Marion Maréchal-Le Pen sur France 2, après la déclaration de Roger Cukierman sur Marine Le Pen, lundi, suivie d'un rétropédalage. 
"Le fait que Marine soit irréprochable sur la question de l'antisémitisme est un état de fait. Elle n'a jamais été condamnée. (Le fait) que la majorité des actes antisémites en France sont le fait de musulmans est une réalité", a poursuivi la députée du Vaucluse.

Lundi matin, le jour du dîner annuel du CRIF, Roger Cukierman avait déclaré que Marine Le Pen est "irréprochable personnellement".  
Mais il avait dû revenir sur cette déclaration: "Marine Le Pen n'est pas une personne fréquentable, ni irréprochable, aussi longtemps qu'elle continuera à ne pas se désolidariser des propos de son père pour lesquels il a été condamné par la justice" et qui " continue d'accepter au Front national des personnalités qui sont des négationnistes, des vichystes, des pétainistes". A noter que si François Mitterrand a été pétainiste (photo ci-contre), il n'a jamais adhéré au Front national.

Le président du CRIF a subi des pressions de toutes parts, la bouderie du Conseil français du culte musulman, une espèce de réaction médiatique très forte. Bref, le mécanisme habituel de terroriser toute réflexion politique dans ce pays qui sort du cadre établi par la classe politique française", a-t-elle dénoncé.
"Marine Le Pen, à plusieurs reprises, s'est expliquée sur les propos de son père, elle a dit d'ailleurs qu'elle n'en partage pas le contenu; il n'y a là-dessus aucune espèce d'ambiguïté", a rappelé sa nièce. 

Hollande promet des sanctions accrues contre la "lèpre" de l'antisémitisme

Au 30e dîner annuel du Crif, le président Hollande a annoncé un renforcement de l'arsenal répressif contre "tout propos de haine" raciste ou antisémite, alors que les représentants musulmans du CFCM, choqués par des propos de son président Roger Cukierman, boycottaient le repas.
"Il n'y a pas d’antisémitisme ordinaire", a affirmé Hollande parlant d'une "lèpre» qui est "toujours là 70 ans après la Shoah" et que "la France combattra sans faiblesse".  Manuel Valls présentera "dans les prochains jours" un plan "aussi complet que concret", a précisé le président. Des "sanctions plus rapides et plus efficaces" vont être prises:  Hollande "a souhaité" que "tout propos de haine, raciste, antisémite ou homophobe ne relève plus du droit de la presse mais du droit pénal". C'est l'annonce d'une répression sur des bases subjectives et donc des règlements de comptes. De plus, sera renforcé le caractère aggravant de la connotation antisémite d'un délit.

"Nous allons renforcer les outils du droit" contre les personnes tentées par le djihadisme, a ajouté Hollande, annonçant la présentation en conseil des ministres, le 18 mars prochain, d'un projet de loi sur le renseignement"Pour être efficace", Hollande a insisté sur la dimension européenne de la lutte contre le terrorisme et s'est félicité de l'application "d'ici la fin de l'année" du PNR (Passenger Name Record), la communication des données des fichiers de passagers aériens. 
Outre ses voisins européens, Hollande a également mis en cause les "majors" américaines, les mettant face à leurs responsabilités: "Si vraiment les grands groupes d'internet ne veulent pas être complices du mal, ils doivent participer à la régulation". Lors de leur venue en avril, «nous fixerons un cahier des charges clair et précis avec ces géants d'internet et je vous assure que nous contrôlerons son application". "

Roger Cukierman a appelé à une minute de silence en hommage aux victimes du "cauchemar effroyable que nous avons vécu au début de cette année".

Le président du CRIF faisait notamment référence aux tueries -par des djihadistes de France- provoquées par les dessinateurs libertaires de la feuille anarcho-révolutionnaire Charlie Hebdo et contre un supermarché casher près de Paris, qui ont fait 17 morts dont quatre juifs, ainsi qu'aux récents attentats de Copenhague qui ont fait deux morts, dont un juif mi-février.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) et son président Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, avait choisi de bouder le dîner, une politique inédite de la politique de la chaise vide à ce rendez-vous œcuménique religieux et politique.

Le président du Consistoire israélite de France a apporté aujourd'hui son soutien au président du CRIF

Joël Mergui a dénoncé un "islamisme radical".
"On est dans un moment de vérité en France, on ne peut pas dire, faire comme si l'islamisme radical n'existe pas", a déclaré Joël Mergui, interrogé par i-télé (groupe Canal+).

"C'est une question de transparence de dire que quand des actes sont commis en disant 'Allah Akbar' ils sont commis au nom de l'islam", a-t-il ajouté, en référence notamment aux attentats commis depuis janvier à Paris.

"Quand des meurtres ont été faits en France, ou dans différents pays, en instrumentalisant l'islam, on a le devoir de le dire", a martelé le président du Consistoire, précisant que cela "ne concerne pas tous les musulmans" mais que "tous les musulmans doivent dénoncer ces actes faits au nom de l'islam". Plutôt que de poser un lapin aux CRIF...

3 commentaires :

  1. Waw ca y va la haine contre les musulmans et les arabes On balance tout le temps dans les médias qui appartiennnet aux juifs que ce sont les arabes le mal de la France exactement comem a lépoque de Vichy ou on désignanit le juif comem le mal de la société L'Histoire apparemment n'a rien appris à certains juifs ( bien entendu je ne généralise pas car tous les juifs ne sont pas des idiots et n'encouragent pas cette haine de l'arabe On désigne la montéee de lantisémitisme en France mais comem par hasard on ne dit jamais pourquoi ???? si je comprend bien ces jeunes arabes des balnieux se reveillent un jour et se disent ah tien on est antisémite ! waw dabord un arabe ne peut pas être anti-sémite car il lui meme d'origine sémite secondo ces jeuens arabes ne sont pas antisémite ils sont antiosioniste bien enetendu les médias en le disent pas ils preferent exploiter la peur des francais et utiliser le mot antisémite pour que les francais fassent automatiquement le rapport avec la shoah or il nya aucun lien de ces jeune avec la période de hitler ils ne connaissent meme pas bien l'Histoire !! Ils ont antisioniste et isl ont le droit de letre car ceux qui tuent au proche orient ce sont les juifs ceux qui ont colonisé la palestine et annexé des territoires de tous les pays voisins sont les israéliens cest ca la vérite on tue laba tous les jours des arabes et cest ca qui fait mal a ces jeunes en plus ici en France comme les juifs ont les medias ils salissent tous les jours et ce depuis des annes la réputation des arabes comem ca on France le peuple francais va detester les arabes et cela détourne lopinion des meurtres perpétrés chaque jours en palestine en Irak en syrie en lybie ca vopu sva cete vérité celel on ne la dit jamais dans les médias car la censure est la et meme mon commentaire ne sera pas publié car trop directe et trop vraie Les premiers a etre non républicains sont les gens qui montent la haine envres la population musulmane qui ne demade qua vivre tranquile cest non republicains les gens qui font cela sont des anti democrates mais ils sen fou ils sont liés a israel et ce qui compte cest lavenir disrael et pas celui de la France !!! Mr Stephane Essel le disait et le répétait quil aime israel mais comdamne tout ce que fait ce gouvernement fascjiste rasciste et qui souffle sur la braise en disant juif de France rentrez ici Il ya des arabes qui quittent la france tous les jours car ils nen peuvent plus du racisme dans la société francaise Personne ne parle d'eux Vall's na pas fait un discours pour dire Maghrébins vous etes chez vous Ce qui linteresse ce mr marié a une juife et sous son influence ( Rolland Dumas) cest largent le profit On a élu un gourvenement de gauche our nous taper dessus la prochaine fois !je vote le pen vous nous menacez par le pen alosr je vais voter ce le pen et vous verrez ce quil vaut . la ciommunauté jiuf fait les yeux doux a l'extreme droite dans tte l'Eurpe pour designer un seul ennemi le musulman Bien que ces groupes extremes haissent les juifs puisquils sont antisémites et racistes les instances juifs se rapprochent deux regardez jusqua ou on peut aller dans la haine la manipulation de ces gens la ! on veut que les europpens detestent les arabes sans meme savoir quest ce qui se passe et pourquoi on balance des eplication toute faiite toutes préparee a lopinion francaise qui croit souvent ils veulent la guerer civile en France cest ca ce quils veulent il lattendent et le president de gauche quon a élu ets main dans la main avec Israel car ce mr la ne regarde que ces interets un vrai liberal on sest fait couillonné mais bon on ne votera plus gauche

    RépondreSupprimer
  2. A. Lahégrandfévrier 25, 2015

    Les familles des victimes: " Merci qui ? "

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):