POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 10 février 2015

Chanter l'Internationale à l'enterrement de Charb ou des chants nazis ailleurs

Aliot (FN) dresse une comparaison

Quelle différence entre l'Internationale chantée à l'enterrement du dessinateur Charb et des chants nazis ?

Le vice-président du Front national s'est interrogé sur la différence de traitement accordée à ces deux expressions extrémistes. C'était lors d'une récente intervention devant des militants FN des Hauts-de-Seine dévoilée dans une vidéo publiée sur le site d'Europe 1.

"J'ai été un peu 'espanté' [étonné], comme on dit chez moi, de voir sur BFM l'enterrement de Monsieur Charb au son de l'Internationale, le poing levé, au moment où nous commémorions le suicide de Jan Palach, jeune qui, contre l'URSS, 
 Auto-immolation du Tchèque Jan Palach
s'était immolé par le feu en Tchécoslovaquie pour contester ce système totalitaire", explique Louis Aliot, le compagnon de Marine Le Pen dans ces propos remontant au 1er février, selon Le Lab.

A Prague, le jeune étudiant protestait contre l'indifférence de la population à l’invasion de son pays par les forces du Pacte de Varsovie signé en août 1968 par la plupart des États du bloc communiste. Cette référence historique autorise-t-elle un autre parallèle, entre l' "invasion" de la Tchécoslovaquie par l'URSS et de l'Ukraine par la Russie ?
Homme de  Tiananmen seul face aux chars

Evoquons aussi "l’homme de Tian'anmen" qui, le 4 juin 1989, tenta de bloquer la progression d’une colonne d’au moins 17 chars de l’Armée populaire de libération lors des manifestations de la place Tian'anmen, en République populaire de Chine. Cette photo de devint rapidement célèbre comme symbole de manifestation contre la répression armée.

"Est-ce que vous imaginez l'inverse?" 

Présence de trois ministres de Hollande:
N. Vallaud-Belkacem, Ch. Taubira, F. Pellerin
"A la télévision, un enterrement avec des chants nazis, des drapeaux nazis, des anciens nazis." "Parce que moi, dans mon esprit, je ne fais pas la différence entre l'un et l'autre [entre l'Internationale et des chants nazis]. C'est pour ça que je suis choqué d'ailleurs", a-t-il ajouté.

"Pour être tout à fait franc, moi je ne suis pas Charlie, je ne l'ai jamais été, je ne le serai jamais", avait-il dit auparavant dans cette vidéo.
Il a aussi expliqué qu'il ne peut être accusé d'"une haine particulière contre les communistes", faisant valoir qu'au FN, "il y a beaucoup d'anciens communistes".

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):