POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 25 février 2015

Salon de l'agriculture: Sarkozy, très détendu, raille les propos malveillants de Hollande

Eh bien, tu l'as revu, Sarkozy ?

Nicolas Sarkozy a renoué avec l'épreuve de fond du gigantesque Salon de l'agriculture,

toujours dans la course, après deux ans d'absence, au rendez-vous incontournable des politiques, à moins d'un mois des élections départementales.
Il a commencé sa visite ce mercredi par le stand de Filouse, la vache de race Rouge Flamande mascotte de ce cru 2015. 

Arrivé peu après 9 heures, l'ancien président de la République n'a pu résister à une première boutade, en référence à une petite phrase que François Hollande avait lancée au Salon en 2013. A une petit fille qui demandait : "Il est où, Nicolas Sarkozy?", l'actuel chef de l'Etat avait cyniquement répondu : "Tu ne le verras plus". Ce matin, le patron de l'UMP interroge en s'adressant à la cantonade : "Qui a dit ça ?" Un journaliste répond : François Hollande. "Encore une promesse non tenue", conclut, ironique, l'ex-président avec gourmandise, avant de croquer une fraise de Marmande. 

Le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis n'a pas pu se retenir de réagi dans les deux heures qui ont suivi, s'agaçant sur Twitter que Nicolas Sarkozy soit "obsédé" par le locataire de l'Elysée. L'ancien trotskiste coopté à la tête du PS aimerait pouvoir croire ce qu'il raconte:


En campagne en... Corrèze
Dans les allées du Salon, l'ancien chef de l'Etat est très entouré, par les journalistes et des officiers de sécurité, qui entourent aussi le trésorier de l'UMP Daniel Fasquelle et le représentant de la Droite forte Guillaume Peltier
A la reconquête d'un électorat fidèle à Jacques Chirac, mais de plus en plus tenté par le vote le Front national, Sarkozy en profite pour annoncer un déplacement en Corrèze, le fief chiraquien devenu terre électorale de François Hollande, d'ici au 22 mars, premier tour des élections départementales. 

Les expolitants réservent au président de l'UMP un accueil bienveillant 

Dès son arrivée au Salon, il s'était laissé aller à une déclaration d'amour à leur adresse : "Les agriculteurs, ce sont des gens que j'aime beaucoup. (...) C'est gens passionnés. Ils ne demandent qu'une seule chose c'est qu'on leur reconnaisse leur savoir-faire et qu'on leur accorde un prix qui leur permette de couvrir leurs charges. Ils veulent travailler et vivre de leur travail, franchement, ce sont des valeurs que je comprends."

Marine Le Pen, "je ne veux pas en parler"
Interrogé sur Marine Le Pen, qui visitera le SIA jeudi, Nicolas Sarkozy rétorque : "Cette dame, je ne veux pas en parler. C'est un symptôme, pas la solution." Le Front national est donné en tête des intentions de vote au premier tour des élections départementales, selon un récent sondage. 

Carla et les McDo
Au gré de sa déambulation, l'ancien président s'arrête au stand McDonald's. Petit confidence au passage sur les goûts de Carla : "Je rentre, elle demande : Achète-moi un Mac en passant et ça lui fait plaisir. C'est vrai ce que je dis, je vous assure." Pas sûr que Cambadélis apprécie les goûts simple de l'ex-Première dame... Café à la main, Nicolas Sarkozy préfère, quant à lui, goûter un macaron.

Fort de son expérience, le président Sarkozy distille aussi ses conseils à un étudiant, avant un déjeuner de travail avec le président de la FNSEA, Xavier Beulin, et des responsables agricoles,  "L'échec, c'est pas un problème: ce qui est un problème c'est de rater une opportunité. Tu vas en connaitre des échecs, j'en ai connus, c'est la vie."
VOIR et ENTENDRE Sarkozy stimuler un étudiant:  
Un président très attendu et détendu.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):