POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 20 avril 2018

Des doigts d'honneur qui ne passent pas avec Macron

Un retraité placé en garde à vue pour avoir fait "des doigts d’honneur successifs" à Macron 

L'incident a eu lieu mercredi, lors de la visite du chef de l'Etat dans les Vosges

Résultat de recherche d'images pour "macron chahuté a st dié"

Un retraité de 61 ans a été placé en garde à vue mercredi 18 avril pour "outrage constitué" à Emmanuel Macron, alors en visite dans la cité vosgienne, rapporte Vosges matin. Le quotidien régional précise que l'incident a eu lieu "lors d’un échange sur l’augmentation de la CSG". Ce résident de Saint-Dié-des-Vosges - dont le maire est UDI depuis la défaite du socialiste Christian Pierret en 2014 -  "était mécontent et l’a manifesté de manière très rigoureuse en faisant des doigts d’honneurs successifs" au président, indique Etienne Manteaux, procureur d'Epinal. 

L'homme, qui n’avait "aucun antécédent" judiciaire, a été relâché après ..."quatre heures" de garde à vue

Image associéeIl a dû reconnaître "que l’effet de groupe l’avait amené à être excessif et qu’il regrettait" les faits matériellement constatés par les forces de l’ordre présentes sur place, indique également le procureur.
Comme tout outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique, le sexagénaire est passible d’une peine de six mois de prison et d’une amende de 7500 euros. 

Le mécontent sera convoqué le 28 mai devant un délégué du procureur pour un simple rappel à la loi pour un "outrage constitué". 
Les réformes de Macron rendent fou.

1 commentaire :

  1. ce qui serait rigolo, c'est que 10 000 minimum de manifestants fassent, en même temps (vraie définition de "en même temps") un doigt d'honneur à cet autocrate...
    Il serait alors impossible à cet homme imbu de sa personne, de faire mettre tout le monde en garde à vue.

    Ensuite, idem pour la prison...
    Quant aux amendes (inimaginable que nous payions pour la maquilleuse, la coiffeuse et les mises en scène des pièces de théâtre en l'honneur de ce monsieur), personne ne paye...
    On verrait ce qu'il ferait.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):