POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

lundi 24 avril 2006

CPE -28- La reprise des cours est normale.
François Goulard , le ministre délégué à l'Enseignement supérieur, a estimé que "pratiquement partout la reprise est normale", même si "on peut avoir ici ou là quelques dizaines de militants d'extrême gauche qui vont perturber les cours".
Il ajoute que tout est bien dans le meilleur des mondes : "Beaucoup d'examens vont être retardés de quelques semaines" à la fin juin, mais cela devrait être suffisant pour que les programmes soient vus (ou entrevus ?) dans leur ensemble", a plaidé François Goulard. Il y aura "trois, quatre semaines de prolongation des cours avec des examens décalés".
Ce qui mènerait à la fin juillet. On a peine à y croire, puisque le bac finit d’habitude aux environs du 10 juillet… Préparation à marche forcée donc, survol des programmes et 81% de réussite au bac ? L’année scolaire est par conséquent trop longue de quatre semaines car, après huit semaines de perturbations (six à sept semaines à l'université de Rennes-II), le compte n’y est pas… Souvenez-vous du cru 2006. Diplômes au rabais (plus que d’habitude) à prévoir et que les entreprises se débrouillent !
En vérité, la rentrée est progressive à la Sorbonne, du fait des travaux de remise en état qui restent à accomplir, notamment le système de détection incendie qui a été détruit pendant l'occupation. La commission de sécurité de la Préfecture de police avait considéré que "certaines zones du bâtiment ne sont pas susceptibles d'accueillir des personnes dans des conditions satisfaisantes de sécurité".

Quelques mètres plus loin, place de la Sorbonne, un groupe d’une vingtaine d'irréductibles contre la loi Egalité des chances prépare sa rentrée, mais continue le tractage.
"On a gagné la bataille du CPE mais pas le reste, on veut continuer la lutte contre la loi Egalité des chances et le CNE. On va distribuer des tracts, lancer des actions, peut être en bloquant des sites mais pas des facs", assure Thomas, membre du "Comité de mobilisation de la Sorbonne". Le tandem Julliard-Stoeckel va donc même reprendre du service. Les examens pourraient avoir lieu à la Toussaint. Courage !

A la différence de leurs congénères ordinaires de retour au travail, ces deux délicieux jeunes gens ne sont pas soucieux de leurs examens: Karl, le bien nommé, a les épreuves orales et écrites du bac de français à passer et P’tit Bruno, un master à présenter.
Bagatelle ! Sont-ils en alternance ? En effet, ils sont indispensables partout et bien qu’ils se défendent de toute récupération, ils passent leur temps, non pas à apprendre, mais à parader ici et là, main dans la main, comme ce week-end au 48° congrès du PCF…
Comme ils sont bien-aimés des enseignants, militants certes, mais impartiaux (cohérent ?), ils ne devraient pas être en difficultés, malgré deux à trois mois loin de leurs établissements. Les cours ne sont nécessaires qu’aux autres. Et puis, l’acquisition des savoirs n’est plus guère évaluée et il suffit de savoir improviser, remplir du papier et tenir le temps imparti. Mais vont-ils seulement se présenter, comme tout un chacun ? A vérifier… Il convient de rappeler que les interrogations orales sont ouvertes au public : à bon entendeur, salut !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):