POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 31 juillet 2018

Jamel Debbouze assure avoir refusé d'entrer au gouvernement

Manquait-il un "Pied Nickelé" au gouvernement Philippe ?

L'humoriste affirme avoir décliné un poste au gouvernement

Le "renouvellement de la vie publique" aurait viré ! 
Selon l'humoriste, l'Elysée l'aurait approché pour lui proposer de devenir secrétaire d'Etat. Le compatriote de Benalla et Najat Vallaud-Belkacem aurait refusé l'offre. La scène reste pour lui le lieu de son engagement citoyen.
Dans un long entretien avec le JDD, l'humoriste s'est livré à plusieurs confidences révélant même avoir été approché par le gouvernement pour occuper un poste de secrétaire d'État, qu'il aurait refusé

Jamel Debbouze à l'Elysée? 
Image associéeComme Benalla, le petit gars de Trappes n'a pas manqué l'ascenseur social. 
Il ne précise pas toutefois si l'offre émane d'un François Hollande ou d'un Emmanuel Macron. "Ce n'est évidemment pas mon métier," concède-t-il, refusant d'en dire davantage. "Si je vous en dis plus, on ne retiendra que ça", élude-t-il. 

Ce n'est pas la première fois que Jamel évoque son entrée au gouvernement.
Résultat de recherche d'images pour "debbouze Hollande"
En octobre dernier, sur les ondes de RMC, l'humoriste avait déjà fait état d'un rapprochement de l'Elysée, précisant avoir déjà repoussé l'offre. "Ce n'est évidemment pas mon métier; je m'y ennuierai à mourir. C'est là où je serai le moins efficace, le plus figé et le plus critiqué", a confié le showman et homme d'affaires. Son action politique, son rôle d'homme d'influence opère à travers son parcours d'artiste.

Résultat de recherche d'images pour "debbouze avec Royal"
Conscient de sa popularité, l'humoriste souhaite que son expérience serve d'exemple et ouvre la voie à ceux qui ne sont pas issus du sérail. "On fait le boulot des ministères de la Culture, de la Jeunesse et du Travail !", assure-t-il. L'artiste réputé proche des socialistes s'est affiché auprès de grandes figures du parti tels que Martine Aubry, Ségolène Royal, Manuel Valls ou encore François Hollande. Selon le JDD, le comédien a été vu "s'esclaffant avec Nicolas Sarkozy dans les tribunes du Parc des Princes". 
Ce Pinault-là brouille les pistes politiques : sa ligne idéologique est celle qui colle aux hommes de pouvoir. Ainsi, depuis mai 2017, il a confié à l'hebdomadaire  "adorer Macron" car il a "relancé quelque chose dans le pays". Ce "quelque chose"-là appellerait un décryptage...

Un homme d'affaires n'a pas de convictions politiques

Une scène que demande à
vivre Macron
L'âge de la maturité venu, le quadra dresse un premier bilan de carrière. L'argent appelant l'amour, lartiste devenu par "la force des choses un homme d'affaires" est aussi un père comblé. Le Trappiste, issu d'un milieu modeste, marié à la journaliste Mélissa Theuriau, a connu une ascension fulgurante. Il est à la tête du festival Le Marrakech du Rire où, chaque été, il invite une pléiade de comiques à se produire. Le clown rigolard blessé par les moqueries et les injures notamment à l'égard de son physique, utilise le rire comme revanche. Il y a une dizaine d'années en créant Le Jamel Comedy Club, le comédien a popularisé le stand-up, qui lui a permis de faire fortune en exploitant le talent des autres.


Le businessman a-t-il lancé ce boniment politique 
(on voudrait le prendre pour tel !) pour promouvoir son retour sur scène ? Il sera de retour sur scène en décembre prochain, avant d'entamer une tournée dans toute la France. Cela valait bien une blague réchauffée... 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):