POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 8 juillet 2018

Emmanuel Macron devant le Congrès de Versailles : une mise en vedette à 4 ou 500.000 euros

Un "pognon de dingue" pour un caprice jupitérien


Le président de la République convoque à nouveau son Congrès à Versailles, un an après avoir usé pour la première fois de cette prérogative offerte depuis 2008 au chef de l'Etat par la Constitution.

C'est un chiffre qui irrite ceux qui s'opposent à la tenue d'un nouveau congrès à Versailles, ce lundi 9 juillet. Le coût de l'opération de com' présidentielle s'élèverait à 286.000 euros, pour donner au peuple l'illusion que les 577 députés et 348 sénateurs convoqués sont derrière lui. La captation audiovisuelle représente plus du tiers du coût prévisionnel.
Si le coût augmente encore inutilement la dépense publique, il serait toutefois 7.000 euros inférieur à celui de l'an dernier (293.000 euros en 2017). Quels sont donc les nouvelles ristournes consenties au président, après celles dont le candidat avait été gratifié en campagne?

"De la communication politique à 500.000 euros"

Pour l'An II de son quinquennat, comme l'an dernier, les députés de la France insoumise ont décidé de boycotter l'invitation, refusant d'entendre "le monarque" sans débat possible.
Quelques députés des Républicains ne s'y rendront pas non plus, dénonçant le coût et l'inutilité du discours. 
"C'est juste de la communication politique à 500.000 euros, par respect je n'irai pas", a ainsi déclaré le député LR de Moselle Fabien Di Filippo.
"Cela coûte extrêmement cher. On parle tout de même de 400.000 euros", dénonce de son côté le député du Morbihan Paul Molac, qui sera le seul élu LREM à ne pas se déplacer à Versailles.

L'Elysée se défend en indiquant que le président ne fait que profiter d'une disposition de la réforme constitutionnelle de 2008. Elle permet au chef de l'État de prendre la parole devant les deux chambres du Parlement réunies et "sa déclaration peut donner lieu, hors sa présence, à un débat qui ne fait l'objet d'aucun vote". Beaucoup de bruit pour rien.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):