POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 29 juillet 2018

Assemblée : de Rugy a-t-il acheté un vélo elliptique pour Benalla?

Et où le président de l'Assemblée trouve-t-il les crédits pour s'offrir un troisième chauffeur ?

Les petits caprices du président de l’Assemblée nationale interpellent. 

François de Rugy, qui s'ingénie par ailleurs à traquer les économies de fonctionnement du Palais Bourbon, s’est montré quelque peu laxiste pour ce qui le concerne. Il reste dans le cadre légal, mais manque un peu de cohérence : tout pour sa pomme, ça finit par faire jaser...

Dans les couloirs de l’Assemblée, les manières hautaines de François de Rugy irritent d'autant plus qu'il ne s'applique pas l'austérité qu'il entend imposer à tout autre. En cette période de disette budgétaire et d’injonctions à se serrer la ceinture, au Parlement, élus et fonctionnaires s’avouent parfois désarçonnés par certaines dépenses effectuées par leur président. L’ancien écologiste propulsé quatrième personnage de l’Etat en juin 2017 avait-il d'ailleurs besoin d'être parvenu à ce poste de vassal pour se distinguer avec ostentation des "gens qui ne sont rien" ? De l'avis général, l'homme est infect de naissance.  Mais à l’heure où le "nouveau monde" affiche ses exigences de probité, à l’heure où le couple présidentiel s’enorgueillit de régler ses menues dépenses personnelles, les caprices de l'individu interpellent, au-delà des couloirs du Palais Bourbon : la famille Rugy fut ennoblie par Louis XVI quatre ans avant qu'il fut envoyé à l'échafaud, mais celui-ci ne sent pas venir sa fin.

Libre à de Rugy de changer de femme à chaque promotion
Pour son re-mariage à la mairie du 7e arrondissement de Paris, avec la journaliste de Gala, Séverine Serva, ce père de deux enfants a réquisitionné les lambris de Lassay, le 17 décembre 2017. "Il a tout réglé avec son propre argent. Et la réception a eu lieu dans un salon privé de son logement de fonction", se défend son entourage, en présentant les copies des factures et des chèques signés de la main de François Goullet de Rugy pour le prouver. Y compris la location de la salle ? A l’exception des bouteilles de vin "issues de sa réserve personnelle", a-t-on assuré…

Résultat de recherche d'images pour "Rugy Séverine Serva"
Résultat de recherche d'images pour "raclette party Rugy Assemblee"Le choix du prestigieux hôtel particulier pour abriter ces festivités a toutefois fait l’objet d’un débat interne au sein de son cabinet. "Je n’y étais pas favorable", indique ainsi un de ses collaborateurs.

Résultat de recherche d'images pour "raclette party Rugy Assemblee"
Avec une insistance qui force le soupçon, les proches, eux, maintiennent que le maître des lieux aurait eu le souci du moindre denier public, évoquant en guise d’exemple ce billet d’avion qu’il a payé de sa poche à son épouse qui l’a accompagnée au mois de juin en déplacement au Japon, au risque de faire passer la journaliste pour une femme moins libre et indépendante qu'entretenue. "A titre personnel, je m’interroge [sur l’opportunité de payer de sa poche le billet de son épouse], relève un de ses proches collaborateurs. Je ne suis pas sûre que Madame Macron ou Madame Philippe remboursent leurs frais."
Sa première femme, Emmanuelle Bouchaud, a été embauchée en qualité de collaboratrice parlementaire par une députée LREM, ce qui avait suscité une vive polémique. Alors que le père des ses enfants était candidat écologiste à la primaire citoyenne, elle l'avait taclé sur Twitter après une déclaration sur la politique familiale, singulièrement ses propositions relatives à l'égalité homme-femme dans les ménages. : le candidat écologiste avait émis l'idée d'un congé paternel avant la naissance, pour permettre aux pères de se former à la parentalité. Son objectif est, qu'à terme, "il n'y ait pas que la maman qui s'occupe des enfants". Une proposition que François de Rugy n'a visiblement pas suivi dans la vie privée...
Dans Gala, Serva assura : "Passion cordon bleu : Emmanuel Macron adore manger à la cantine"", une contre-vérité notoire.

Raclette party au cabinet. 
Quand le lieu de travail n'est pas un entrepôt, on y mène plus facilement sa vie extra-professionnelle. Et, au cabinet de François de Rugy, on décida d’organiser un dîner festif de fin d’année, qui se déroulerait en l’absence du patron, au mois de décembre. Parallèlement, on fera pourtant pleurer dans les chaumières sur la quantité de travail abattu par les députés et les innombrables heures supplémentaires non payées. Ci-contre, on voit Servat et Rugy passer du bon temps à Roland Garros...

L’un de ses collaborateurs a une idée : raclette party ! Le problème ne réside pas, bizarrement, dans la difficulté de trouver un créneau dans les agendas surchargés, mais dans la cuisine de la présidence qui ne dispose pas des ustensiles requis. Quatre appareils à raclette "multicolores" et trois jeux de huit spatules pour verser le fromage sont donc achetés par la présidence pour un montant total de 200,57 euros. Une somme passée en note de frais et remboursée par l’Assemblée nationale, au titre des frais de fonctionnement ? " C’était assez décalé dans un tel cadre, une raclette ! C’est un repas simple et populaire, ce n’est pas du foie gras", minimise un participant pour qui cet achat représente « un détail". L'essentiel est de s'encanailler sous les ors de la République.

Un vélo pour garder la forme. 
Image associéeLe jeune marié doit assurer. Au titre de ses fonctions, François de Rugy perçoit un salaire de 5.599,80 euros ainsi qu’une indemnité spéciale de 7.267,43 euros bruts, ce qui ne permet pas de faire face aux frais de son entretien physique et de son bien-être : aïkido, barre au sol ou danse contemporaine ainsi qu'un atelier "arts et spectacles" ! 
Outre ces émoluments, le maître du Perchoir dispose d’une résidence de fonction et ses frais de bouche sont pris en charge par la présidence qui dispose de 450.000 euros pour les denrées alimentaires (privées et officielles) dans son budget. Il faut vivre avec ça !

En janvier 2018, pourtant, c’est la facture d’un vélo elliptique que l’élu s’est fait défrayer par l’Assemblée. Montant : 768,99 euros. Raison invoquée par son entourage, visiblement indigné par les questions de la presse: "Les horaires du président de l’Assemblée sont peu compatibles avec la salle de sport. Il a donc fait acheter un elliptique. Mais il rendra le vélo à son départ !" A supposer que son successeur, éventuellement une femme, n'ait pas les mêmes impératifs de ligne, sinon politique, du moins esthétique. Ce perchoir ne supporte pas l'a-peu-près : question de dignité... Située dans les sous-sols de l’Assemblée et ouverte de 8h30 à 19h30, pendant les heures de travail parlementaires, la salle était partagée avec ...Alexandre Benalla qui a expliqué avoir demandé un badge de l’Assemblée pour la fréquenter !

Jamais deux sans trois… chauffeurs. 
Résultat de recherche d'images pour "rugy a velo"
Le cabinet de François de Rugy a soumis une demande pour un chauffeur supplémentaire. Ils ne sont donc plus deux, mais trois à son service. Raison invoquée ? "Les distances pour se rendre à son domicile personnel à Nantes ne sont pas les mêmes que celles de son prédécesseur, Claude Bartolone [élu en Seine-Saint-Denis]", nous indique son entourage, avant d’expliquer qu’une autre option a un temps été envisagée par le président de l’Assemblée. 
"Il a demandé s’il pouvait prendre un taxi" entre Nantes et Paris, relève un de ces proches. Une option écartée, non pas en raison de son coût (entre 655 et 890 euros, tarif de jour), mais "pour des raisons de confidentialité et de sécurité". Le train, lui, n’a pas été évoqué...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):