POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 21 avril 2018

Une centaine de citoyens vigilants lancent une opération anti-migrants

Des anti-migrants veulent  contrôler la frontière franco-italienne

Une centaine de militants de 'Génération identitaire' ont lancé une opération coup de poing anti-migrants dans la Vallée de la Clarée
 
Une majorité de Français, mais aussi des Italiens, Hongrois, Danois, Anglais, Allemands et Autrichiens se sont lancés dans l'ascension en raquette du col de l'Echelle (Hautes-Alpes)ce samedi matin, près de la frontière italienne, à l'un des points de passage habituels des migrants, afin de "contrôler la frontière", rapporte La Provence. Culminant à 1.762 mètres, le col de l’Echelle est situé à six kilomètres de la frontière avec l’Italie.

Ce mouvement identitaire est également à l'origine de la mobilisation "Defend Europe"

La raison d'être de cette ONG humanitaire est d'intercepter les embarcations des migrants en Méditerranée. Leur navire, financé grâce à un crowfunding en ligne, avait finalement eu un incident technique au large de l'Italie, provoquant l'intervention... du navire de sauvetage de migrants de l'ONG Sea-Eye.
Leur équipage principalement composé de Tamouls sri-lankais leur avait aussi posé problème. Certains d'entre eux ont quitté le navire lors d'une escale à Chypre et ont demandé l'asile sur place. 

"Nous allons prendre possession du col et veiller à ce qu'aucun clandestin ne puisse entrer en France

Nous allons expliquer aux migrants que ce qui n'est pas humain, c'est de leur faire croire que traverser la Méditerranée ou grimper le col enneigé n'est pas dangereux", a expliqué le porte-parole au quotidien régional.

Après une ascension en raquettes sur la neige, ils ont matérialisé une "frontière symbolique" à l’aide de grillage en plastique de chantier. Ils prévoient de passer au minimum le week-end sur place et de "notifier" aux éventuels migrants "que la frontière est fermée et qu’ils doivent rentrer chez eux".

"Ils ne vont pas trouver un Eldorado"
Depuis un an, les Hautes-Alpes connaissent une augmentation exponentielle de migrants, essentiellement d’Afrique de l’Ouest. Selon la préfecture, 315 personnes en situation irrégulière ont été refoulées vers l’Italie en 2016 et 1 900 en 2017, en majorité des Ivoiriens, Guinéens et des Maliens.
"Nous dénonçons un manque de courage des pouvoirs publics. Avec un peu de volonté, on peut contrôler les migrations. Nous allons prendre possession du col et veiller à ce qu'aucun clandestin ne puisse entrer en France.  Ils ne vont pas trouver l'Eldorado, c'est immoral. Ceux qui en payent les frais, ce sont les Français", explique Romain Espino, porte parole du mouvement.
Fondé en septembre 2012, "Génération identitaire" affiche clairement ses ambitions face à l'islamisme : "Face à l'invasion, défendons l'Europe". Sur son site internet, ce mouvement se présente comme "un mouvement politique qui rassemble des hommes et des femmes à travers l'Europe. Génération identitaire privilégie les actions au fort retentissement médiatique".
Une intervention qui survient au moment même où le gouvernement étudie un projet de loi asile-immigration.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):