POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 12 avril 2018

Région Ile-de-France : les méthodes anarchistes de maires gauchistes proches de Hamon

"On n'est pas dans une fac ici", lance Valérie Pécresse, empêchée de travailler

Le Conseil d'administration d' 'Ile-de-France Mobilités' a été interrompu par plusieurs maires de Seine-Saint-Denis

Alors qu'elle présidait ce e syndicat des transports d'Île-de-France, des élus de Seine-Saint-Denis ont fait irruption en pleine séance pour réclamer des garanties pour le T Zen 3, un projet de tramway à travers plusieurs départements. 
Le T Zen 3, ci-dessus, est un mode de transport innovant. Ses caractéristiques sont proches de celles d’un tramway : il circule sur un site propre intégral et bénéficie de la priorité aux feux.

"Cela n'est pas acceptable ! [...] On n'est pas dans une fac ici", s'est indignée la juppéiste et ancienne ministre du Budget. Une interruption fort peu démocratique d'élus anti-républicains dont l'identité n'est pas révélée : les électeurs n'ont pas droit de savoir quels sont les comportements de leurs représentants...
La Présidente de la Région a dû en effet  a prononcer le report de la séance... 40 minutes après son commencement. 

Dans un communiqué publié peu après la suspension de la séance, IDF-Mobilités (anciennement Stif) déplore "le comportement d'un certain nombre d'élus et le non-respect le plus élémentaire des principes républicains."
Le texte, qui regrette une "interruption injustifiée", assure que "la pratique par certains groupes politiques de l'envahissement et de l'occupation de sites n'aura pas cours à Ile-de-France Mobilités".


Résultat de recherche d'images pour "Gérard Cosme""Nous demandions simplement que Valérie Pécresse reçoive les neuf maires pendant dix minutes. Elle a refusé. On est donc allé la voir directement dans la salle de conseil", se tente de se justifier, après coup, Gérard Cosme, maire PS du Pré-Saint-Gervais, 65 ans, successeur de Claude Bartolone et président d'Est Ensemble. A l'élection présidentielle de 2017, Cosme parraina la candidature de Benoît Hamon qui obtint 6,3 % des suffrages exprimés.
'Est Ensemble' est un établissement public territorial regroupant neuf villes de Seine-Saint-Denis, avec pour objectif de favoriser leur intégration au territoire. Les élus s'agacent du retard du projet T Zen 3, un projet de tram-bus devant traverser 8 communes entre le nord-est de Paris et Livry-Gargan, dans l'Est de la Seine-Saint-Denis.
Les huit autres élus sont : le PS Tony Di Martino (Bagnolet, bastion communiste depuis 1928), l'UDI Stéphane De Paoli (Bobigny), la PS Sylvine Thomassin (Bondy), le PS Daniel Guiraud qui parraina la candidature de Benoît Hamon pour l'élection présidentielle de 2017 mais fut battu aux élections législatives en juin 2017, bien que successeur de Cl. Bartolone (Les Lilas), le PCF Patrice Bessac (Montreuil), 
l'UDI-FED Laurent Rivoire, un fils de... ( Nicole Rivoire, maire UDF de Noisy-le-Sec, 2003-2008) qui dit toujours 'non' dans le département: 'non' au tracé du tramway T1 par la rue Jean-Jaurès - il est à l'origine du blocage catégorique du prolongement du T1 via le centre-ville de Noisy-le-Sec -, 'non' à l'accueil des migrants dans des locaux réquisitionné par le préfet au pied de la mairie ou 'non' à la cession gratuite d'un terrain au Conseil départemental pour la construction d'un collège. Au point que le président PS du conseil départemental, Stéphane Troussel, refuse désormais d'évoquer le personnage (Noisy-le-Sec), 
le PS Bertrand Kern, ex-assistant parlementaire de Claude Bartolone et parrain de la candidature de Benoît Hamon en 2017 (Pantin), la PS (ex-PCF) Corinne Valls, suppléante du député Claude Bartolone (Romainville).
En fait, dans le 9.3, moins d'un élu "citoyen" sur deux a donné son parrainage.
A noter encore que Benoît Hamon est conseiller régional en Ile-de-France.

"Nous, nous tenons nos engagements en construisant 8000 nouveaux logements le long du tracé, en créant cinq Zones d'aménagement concerté", explique l'illustre Laurent Rivoire, maire de Noisy-le-Sec. Et la "poupée qui dit 'non'" à Michel Polnareff aussi d'ajouter : "Et on va dire aux gens qui s'installent là qu'ils n'auront pas les transports promis ?
L'Etat et la Région doivent tenir leur engagement.

Une nouvelle séance du Conseil d'administration est prévue le 24 avril.

Le T Zen 3, ci-dessus, est un mode de transport innovant. Ses caractéristiques sont proches de celles d’un tramway : il circule sur un site propre intégral et bénéficie de la priorité aux feux.Cette nouvelle ligne desservira 21 stations sur 8 communes, entre la Porte de Pantin et la station Gargan du T4 : Paris 19ème, Pantin, Bobigny, Romainville, Noisy-le-Sec, Bondy, Livry-Gargan et Pavillons-sous-Bois. Le tracé défini reprend dans sa majeure partie l’itinéraire de l’actuelle ligne de bus 147, suivant ainsi l’ex-RN3.

Il permettra la correspondance avec les tramways T1, T3b et T4, la ligne 5 du métro, le RER E, le futur Tram-Express Nord et la future ligne 15 du métro automatique.

Cette nouvelle ligne permettra d’améliorer l’offre de transport et d’accompagner le développement économique et urbain du territoire.


La carte du tracé
http://www.tzen3.com/wp-content/uploads/2014/04/Carte-tzen3_10042014.jpg


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):