POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 15 avril 2018

Impactés par la grève SNCF, 46% des Français la déclareraient pourtant "justifiée"

L'Etat macronien mène sa guerre psychologique

L'AFP titre d'ailleurs : "une majorité de Français souhaite que le gouvernement aille au bout de la réforme."

S'il reste pourtant globalement stable, le sentiment des Français envers la grève de la SNCF pour protester contre la réforme du ferroviaire aurait légèrement évolué en un mois
Résultat de recherche d'images pour "IFOP"
selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche (JDD), propriété de Lagardère Active, filiale du groupe Lagardère qui détient Elle, Paris Match, Télé 7 jours ou Europe 1, des organes de presse qui ne passent pas pour hostiles au président de la République. 

Ainsi, 46% des sondés la considèrent "justifiée", soit une progression de 4% par rapport à un sondage similaire réalisé à la mi-mars, c'est-à-dire avant le début de cette grève "perlée" étalée sur 3 mois...

A l'inverse, plus d'un Français sur deux (54%) jugerait que cette grève qui  pénalise leurs transports SNCF deux jours sur sept n'est "pas justifiée." Ce pourcentage est en baisse de 4 points, répète l'AFP, bien que le lecteur ait compris que s'il augmente d'un côté, il ne peut aussi augmenter de l'autre... 

Il n'aura échappé à personne que
ce sondage est diffusé entre deux entretiens du président au cours de la même semaine, jeudi 12 et dimanche 15 avril, un accaparement - deux jours par semaine, lui aussi - des organes de presse.  

A l'issue du 1er épisode de grève, 
61% des Français souhaiteraient que le gouvernement aille " au bout de la réforme de la SNCF"

Il semblerait donc que les Français - dont on dit qu'ils ont besoin qu'on leur explique tout - seraient deux sur trois à la vouloir telle qu'elle a été annoncée,  comme si ils en connaissaient le contenu, sans céder aux mobilisations et aux grèves", alors qu'ils n'étaient que 51% à émettre un tel souhait il y a un mois. Faut-il le répéter, cette grève reconductible a débuté le 2 avril au soir, donnant son plein régime les 3 et 4 et ce sondage s'est déroulé les 12 et 13, auprès d'un échantillon représentatif de 956 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.

La date de ce sondage n'est pas anodine
Résultat de recherche d'images pour "dentressangle omnibus"
Les 12 et 13 avril choisi par l'IFOP sont à la veille  des départs de la zone C, soit les familles des académies de Créteil - Montpellier - Toulouse - Versailles et ...Paris !

Prochain sondage IFOP à la veille des retours par la SNCF pour le lundi 30 avril 2018 ?... 
L'actionnaire majoritaire de cette entreprise commerciale de sondages depuis 1990, était la famille Dentressangle, entreprise internationale de transport et de logistique - rachetée par le groupe américain XPO Logistics - et 56e fortune de France.

Résultat de recherche d'images pour "laurence parisot Macron"
De 1990 à novembre 2016, l'actionnaire majoritaire de l'IFOP a été Laurence Parisot, devenue en 2005 présidente du Mouvement des entreprises de France (MEDEF), principale organisation patronale française. Rien ne dit que l'IFOP est désormais coupé du patronat. Ce sondage indique plutôt que l'ex-banquier  et actuel président socio-libéral n'est pas desservi par l'IFOP...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):