POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 10 mars 2018

La hausse des salaires des fonctionnaires, c'est en Espagne, pour la première fois depuis 2009

L’accord prévoit une hausse allant de 6,1 à 8,8 % sur trois ans

Une hausse en fonction de la croissance de l’économie espagnole sur cette période

Résultat de recherche d'images pour "espagne hausse des salaires"
2016
Cet accord avec le gouvernement sur une hausse des salaires des fonctionnaires a été annoncé par les syndicats espagnols, vendredi 9 mars. C’est le premier en neuf ans, alors que la crise économique et financière de 2008 avait provoqué une cure d’austérité draconienne en Espagne. 
L’accord prévoit une hausse allant de 6,1 à 8,8 % sur trois ans, en fonction de la croissance de l’économie espagnole sur cette période, selon le communiqué publié par le syndicat Commissions ouvrières (CCOO), l’un des principaux du pays. En 2017, le gouvernement avait proposé une hausse unilatérale de 1 % des traitements des fonctionnaires, rejetée par les syndicats, qui critiquaient son insuffisance. 

"C’est la première hausse depuis 2009. Elle a été négociée et nous allons vers une augmentation qui suppose la récupération du pouvoir d’achat perdu dans la fonction publique", a expliqué Antonio Cabrera, secrétaire général de la branche santé de CCOO. 

Ce n'est que le "début du redressement", selon le CCOO
Les fonctionnaires espagnols ont en effet perdu entre 11 et 23 % de leur pouvoir d’achat pendant la crise, les plus touchés étant ceux du secteur de la santé.
Résultat de recherche d'images pour "pouvoir d'achat fonctionnaires"
Les salaires des fonctionnaires ont été totalement gelés de 2010 à 2015, tandis que des dizaines de milliers de postes étaient supprimés dans l’administration centrale, l’armée, la justice, la santé publique… Il y avait en Espagne 2,5 millions de fonctionnaires en 2016 contre 2,7 millions au début de l’année 2010, d’après des données officielles. 

Outre les fonctionnaires, le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy, au pouvoir depuis 2011 et signataire de cet accord, est confronté à une forte contestation des retraités, qui sont descendus par milliers dans la rue fin février pour dénoncer la très faible revalorisation de leurs pensions. 
Le gouvernement Rajoy a revalorisé le salaire minimum de 8 % en 2017, soit la plus forte hausse depuis trente ans, et de 4 % supplémentaires en 2018, avec comme objectif d’atteindre 992 euros (sur douze mois) en 2020. 
L’Espagne, sixième économie en Europe, derrière l'Italie et la Russie (et 13e dans le monde), a bouclé 2017 avec une croissance du PIB de 3,1 %, sa troisième année consécutive au-dessus de la barre des 3 %. Mais le pays est toujours concerné pour l’instant par la procédure européenne de sanction pour déficit excessif. Madrid espère en sortir en 2018, année pour laquelle Rajoy a promis à Bruxelles de ramener son déficit sous la barre des 3 % du PIB.
A noter que six pays en Europe n'ont pas instauré de Smic valable pour tous les salariés : Autriche, Chypre, Italie, Danemark, Finlande et Suède. Les pays nordiques que la gauche prend en exemple sont-ils des modèles ?
A quand le dégel des salaires en France ?

Résultat de recherche d'images pour "pouvoir d'achat fonctionnaires"Alors que la France se classe au 3e rang des pays européens par produit intérieur brut (PIB), et 6e dans le monde, 
Macron décide une hausse de la CSG de 1,7 point - pour financer une forte baisse des cotisations sociales et permettre une hausse du pouvoir d'achat des salariés - au 1er janvier 2018, mais certaines catégories de la population sont perdantes, en premier lieu les retraités considérés comme des "privilégiés", traités de "fainéants" par le président soi-même, affichant en septembre 2017 son "mépris de classe" aux adversaires de sa réforme du Code du Travail. 
Résultat de recherche d'images pour "mobilisation retraites 15 mars 2018"
Les indépendants ou les fonctionnaires ne peuvent pas bénéficier de la suppression, en janvier 2018, puis en octobre 2018, des cotisations maladie et chômage.
Mobilisation des retraités le jeudi 15 mars 2018
Révoltés par l’augmentation de la CSG qui grève leurs pensions, les retraités se mobiliseront le 15 mars dans toute la France à l'appel de neuf organisations.
Pour la majorité d'entre eux, le montant des pensions est en nette baisse depuis le 1er janvier 2018. En cause, l'augmentation du taux de prélèvement de la CSG (contribution sociale généralisée) d'1,7 point. La ponction concerne toutes les pensions supérieures à 1.200 euros brut par mois pour un célibataire (le plafond baisse pour les couples). Une mesure pensée en regard de la baisse des cotisations sociales des salariés, dont ne bénéficient pas les retraités.
C'est au Luxembourg que le PIB par habitant exprimé en SPA est le plus élevé : il est plus de deux fois et demi supérieur à la moyenne de l'UE. Vient ensuite 2/ l'Irlande avec un PIB par habitant supérieur d'environ 77 % à la moyenne européenne, suivie par 3/ les Pays-Bas et 4/ l'Autriche qui ont un niveau de PIB par habitant d'environ 30% supérieur à la moyenne.
Le 5/ Danemark, 
6/ la Suède et 7/ l'Allemagne ont quant à eux un niveau de PIB par habitant en SPA 20% supérieur à la moyenne, la 8/ Belgique n'étant pas loin de ces chiffres. Viennent ensuite la 9/ Finlande, 10/ la France et 11/ le Royaume-Uni, proches des 10% au-dessus de la moyenne européenne (juillet 2017).

Emmanuel Macron et le gouvernement "assument" (sic) de demander aux personnes âgées un effort de solidarité intergénérationnelle. Un discours "insupportable" et un "acharnement" sur une partie de la population "déjà largement prise à la gorge," souligne l'Union nationale des retraités et des personnes âgées (UNRPA – Ensemble et solidaires).

La hausse de la CSG, engagée par Emmanuel Macron, va pénaliser environ 60% des retraités, tandis que les pensions de base ne seront pas revalorisées et que les pensions complémentaires risquent de subir le même sort si l’inflation ne dépasse pas 1%.
Les organisations CFTC, CGC, CGT,FAFP, FO, FSU et Solidaires appellent les plus de 5 millions d'agent-es de la fonction publique à se mobiliser massivement le jeudi 22 mars 2018, 
Résultat de recherche d'images pour "pouvoir d'achat fonctionnaires"
pour :
▪ Une négociation salariale immédiate pour le dégel de la valeur du point d’indice, le rattrapage des pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat ;

▪ L’arrêt des suppressions d’emplois et les créations statutaires dans les nombreux services qui en ont besoin et non un plan destiné à accompagner de nouvelles et massives suppressions ;

Image associée
▪ Un nouveau plan de titularisation des contractuel.le.s, de nouvelles mesures pour combattre la précarité et non pour favoriser son extension comme le préconise le gouvernement ;

Des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle ;

▪ L’abrogation du jour de carence ;

▪ La défense et la pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers ;

▪ La défense du statut général des fonctionnaires, et des statuts particuliers, qui permet déjà de répondre aux besoins de la population sur l'ensemble du territoire et qui garantit l'égalité entre les usagers.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):