POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 15 février 2018

Darmanin, accusé de harcèlement sexuel avec plainte pour abus de faiblesse sur personne vulnérable

Darmanin se pose en victime et dénonce une "nouvelle calomnie" 

Ouverture d'une enquête pour abus de faiblesse

Résultat de recherche d'images pour "abus de faiblesse"Le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a dénoncé une "nouvelle calomnie" le visant.
"J'ai pris connaissance de cette nouvelle calomnie contre moi sur le site du Point, comme tout un chacun. Je ne sais pas qui et de quoi on m'accuse ! Je n'ai rien à me reprocher", déclare G. Darmanin, ancien maire de Tourcoing de 2014 à 2017. Selon la plaignante - une probable protégée de Caroline de Haas - les faits remontent à l'époque où il était maire de Tourcoing, selon La Voix du Nord jeudi. La plaignante, qui occupait un logement insalubre, se serait vue proposer un relogement en échange de faveurs sexuelles.

"Le Point indique qu'il s'agirait d'une habitante cherchant un logement"
Mais des centaines de personnes font des demandes de logement chaque année dans les permanences du maire et actuellement, à Tourcoing, 5.000 personnes sont en attente d’un logement social. Notez que, par ailleurs, je n'ai jamais été membre d'une commission d'attribution!", souligne encore le ministre.

Misère sexuelle au gouvernement

Ils sont plusieurs à avoir préféré un maroquin au lit conjugal, à l'instar de Castaner qui a opté pour Paris contre Forcalquier où son épouse est restée. Quant à l'épouse d'Edouard Philippe et mère de ses trois enfants, l'énigmatique Edith Chabre, elle vit avec eux à Paris où elle est à la fois directrice exécutive de l'école de droit de Sciences Po Paris et directrice administrative et du développement de l'école Camondo, mais boude Matignon et n'apparaît pas dans les media. A la différence
 de Brigitte Macron, elle refuse de se mêler de la carrière politique de son mari. Autre mystère : qui est la maman de Léa Hulot ?

Mardi, le Parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour abus de faiblesse visant le numéro 13 du gouvernement peu après le dépôt de plainte de cette femme, auditionnée dans la foulée, selon une source judiciaire confirmant une information de l'hebdomadaire Le Point.
La plaignante entendue par le 1er district de la police judiciaire parisienne est une habitante de Tourcoing (Nord)."La plaignante a expliqué qu'elle occupait un logement insalubre", rapporte Le Point. 

"Elle a demandé à être relogée et c'est à ce moment-là que Gérald Darmanin lui aurait fait des avances" à caractère sexuel au cours des années 2015 et 2016, selon les informations du journal, confirmées par une source proche du dossier.

Le ministre en est à la deuxième enquête
 
Dans les deux situations de sollicitation d'aides sociales, ce ministre négocie son intervention contre des faveurs sexuelles. Ces nouvelles accusations interviennent au lendemain de l'audition libre de lundi à Paris, également menée par le 1er district DPJ : une première femme l'accuse de viol et d'avoir abusé de sa confiance, alors qu'elle sollicitait son aide il y a près de dix ans. La plaignante de lui avoir imposé une relation sexuelle en échange de son intervention dans un dossier judiciaire.

Le premier ministre Edouard Philippe a appelé à respecter à la fois "la parole du plaignant comme la présomption d'innocence". Il a réaffirmé la doctrine posée en début de quinquennat, selon laquelle seule une mise en examen doit entraîner le départ d'un ministre mis en cause. 
Cette règle n'avait cependant pas valu pour les ministres François Bayrou et Richard Ferrand : objets de simples enquêtes, ceux-ci n’en avaient pas moins quitté l’exécutif peu de temps après leur entrée en fonction.
Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement a appelé jeudi à s'en tenir au "droit, rien qu'(au) droit", au lendemain de l'annonce de cette nouvelle enquête visant Gérald Darmanin, soulignant qu'"une mise en cause n'est pas une mise en examen".

"Aujourd'hui, je suis tranquille, concentré sur mon travail de ministre et je fais confiance à la justice", conclut Darmanin.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):