POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 21 octobre 2017

Accusé de viol, Tariq Ramadan nie et va porter plainte

Le petit-fils du fondateur des Frères musulmans est accusé de viol, de harcèlement et d'intimidation.

Une ancienne collaboratrice se libère

L'accusatrice de 
l'islamologue et théologien suisse Tariq Ramadan 
est Henda Ayari, une ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque. Elle l'accuse de viol et d'agressions sexuelles. 

Vendredi sur sa page Facebook, cette présidente de l'association Libératrices a déclaré avoir été "victime de quelque chose de très grave il y a plusieurs années", mais n'avoir pas alors voulu révéler le nom de son agresseur en raison de "menaces de sa part".

Vendredi, Henda Ayari, 40 ans,  a déposé une plainte  auprès du parquet de Rouen, dont relève le domicile de la plaignante. La plainte porte sur "des faits criminels de viol, agressions sexuelles, violences volontaires, harcèlement, intimidation", selon le document

T
ariq Ramadan "oppose un démenti formel à ces allégations"
Résultat de recherche d'images pour "Henda Ayari Tariq Ramadan"
a annoncé son avocat Me Yassine Bouzrou dans un communiqué, samedi. "Une plainte pour dénonciation calomnieuse sera transmise au procureur de la République de Rouen dès lundi", a-t-il précisé. 

Tariq Ramadan n'est pas un personnage de fiction

Résultat de recherche d'imagesDans son livre "J'ai choisi d'être libre", paru en novembre 2016 chez Flammarion, elle a décrit cet homme sous le nom de Zoubeyr, et rapporté un rendez-vous dans sa chambre d'hôtel à Paris où cet homme d'influence musulman venait de donner une conférence. 

Cet intellectuel suisse , petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des Frères musulmans, âgé de 55 ans, est professeur d'études islamiques contemporaines à l'université d'Oxford (Royaume-Uni). Relativement populaire auprès d'une partie des fidèles musulmans, il est aussi très contesté, notamment dans les milieux laïques, qui voient en lui le tenant d'un islam politique.

"Je le confirme aujourd'hui, le fameux Zoubeyr, c'est bien Tariq Ramadan", a écrit Henda Ayari sur Facebook, en plein débat autour du harcèlement sexuel dans la société.
Sur ce réseau social, l'écrivaine profère de graves accusations contre l'islamologueTariq Ramadan. 

Henda Ayari affirme que ce dernier l'a violée et menacée il y a quelques années. En utilisant le hashtag "Balance ton porc" , elle confie sur le réseau social:


Pour une  meilleure lisibilité :
"Je vais vraiment avoir besoin de soutien mes ami(e)s, car en balançant le nom de mon agresseur, qui n'est autre que Tariq Ramadan, je sais les risques que j'encours..."

Et d'ajouter: "J'ai gardé le silence depuis plusieurs années par peur des represailles car en le menaçant de porter plainte pour le viol dont j'ai été victime, il n'avait pas hésité à me menacer et à me dire également qu'on pourrait s’en prendre à mes enfants, j'ai eu peur et j'ai gardé le silence tout ce temps.
J'en ai tout de même parlé dans mon livre dans un chapitre entier en changeant son nom, pour ne pas être poursuivie en justice pour diffamation, mais aujourd'hui je ne peux plus garder ce secret trop lourd à porter, il est temps pour moi de dire la vérité."
"C'est très dur mais je me sens soulagée, j'ai ressenti le besoin de parler aussi pour toutes les autres victimes, J'espère vraiment que d'autres femmes victimes, comme moi, oseront parler, et dénoncer ce gourou pervers qui utilise la religion pour manipuler les femmes!

Et de poursuivre: "Je sais qu'il me tombera dessus avec son équipe d'avocats et ces nombreux soutiens, c'est pour cela que je vais vraiment avoir besoin de vous pour me soutenir ! Car je m’apprête à traverser une grosse tempête mais je ne compte plus me taire ni faire marcher arrière au nom de toutes les femmes victimes !", a-t-elle conclu.

1 commentaire :

  1. Le pédagogue :


    « Parmi les gens il en est qui disent : ʺNous avons cru à Allaah et au Jour dernierʺ, alors qu’ils ne sont pas croyants. Ils cherchent à tromper Allaah et ceux qui ont cru, mais ne trompent qu’eux-mêmes et ne s’en rendent pas compte. Il y a dans leurs cœurs une maladie, et Allaah leur accroît la maladie. Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti ».
    Alqoraane (Le Coran), sourate 2 (chapitre 2), Albaqara (le ʺrʺ roulé), La Vache, aayate 8 à aayate 10 (verset 8 à verset 10).

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):