POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 20 juillet 2017

Trump se paie la (grosse) tête de Macron dans le New York Times

Macron "est un gars génial qui aime me tenir la main", raille Trump 
Jupiter en France; gamin dans la cour des grands

P
Proximité du juvénile président français avec son Daddy américain
our le président américain,
Emmanuel Macron est "un gars génial, intelligent et fort" qui "aime (lui) tenir la main", a confié le président Républicain Trump dans un entretien avec le très hostile New York Times, suite à sa venue en France à l'occasion de la fête nationale du 14-Juillet.
Résultat de recherche d'images pour "trump embrasse macron"
La quête d'un père 


"Les gens ne réalisent pas; il adore vraiment tenir ma main et c'est bien", a-t-il insisté, suggérant que le trentenaire français s'est placé sous son autorité. "Je pense qu'il va faire un président formidable", conclut-il.

Résultat de recherche d'images pour "accolade trump  macron"
Collés-serrés
Emmanuel Macron l'aurait également convaincu que sa côte de popularité n'est pas ce qu'on croit. Selon cet ami sincère,  "ils vous aiment en France", aurait garanti le président duplice au président américain inquiet de se rendre à Paris après sa décision de sortir de l'accord de Paris sur le climat.

Le double sens du langage diplomatique


Stupéfiante obsession du noeud 
de cravate au côté de Trump
D'après la sélection d'images du défilé, Donald Trump est ravi de sa venue à Paris et plus particulièrement d'avoir assisté à la parade militaire, notamment le finale à l'américaine. "C'était l'une des plus belles parades que j'ai jamais vues (...) Normalement, il y a les avions et c'est toutcomme à la parade du Superbowl", le super show de la finale de la ligue américaine de football américain. Ne manquaient que les 'pom pom girls' (ci-contre).

Résultat de recherche d'images pour "Superbowl"
Mais pour le centenaire de la Première guerre mondiale, il considère que les Français ont sorti le grand jeu. "Il devait y avoir 200 avions au-dessus de nos têtes". Et beaucoup moins en état de combattre, mais la presse fait l'impasse sur ce détail.

Clairement, Trump y a vu une armée mexicaine : la variété des uniformes différents l'a en effet fortement impressionné. 
Résultat de recherche d'images pour "parade 14 juillet 2017"
"Et vous savez ce qui était bien aussi ?", poursuit-il. "C'était limité. En deux heures, le défilé était fini. Ça n'a pas duré toute la journée," sourit-il. Point trop n'en faut, sans doute. "Ils ne sont pas devenus dingues," commente-t-il. 
D'ailleurs, le président américain rêverait désormais d'un défilé du même acabit à Washington sur Pennsylvania Avenue, l'artère qui relie la Maison Blanche au Capitole. Nous auront donc l'occasion de voir ça : il lui reste près de quatre années à la Maison Blanche... Il en avait d'ailleurs fait la demande pour son investiture, le 20 janvier dernier. En somme, Donald n'est pas venu voir le petit, mais prendre exemple sur le spectacle du 14 Juillet...
Résultat de recherche d'images pour "diner Eiffel Trump Macron"Quant à son dîner au Jules Verne sur la Tour Eiffel privatisée ? Le lieu semblait ne "jamais avoir eu plus grande célébration", a-t-il lâché au dessert. "Je veux dire, il y avait des milliers et des milliers de personnes, parce qu'ils ont entendu dire que nous avions dîné".
Trump ne serait-il pas un soupçon moqueur ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):