POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 16 avril 2015

Réforme du collège : appel à la grève le 19 mai

Le mardi 19 mai, menu de substitution   unique à la maison

Le vivre-ensemble laïc ne se fera pas à l'école...

Elle l'a voulue, sa réforme, NVB aura sa grève
Après le 9 avril , le jeudi 19 mai 2015
Battront-ils le record de Radio France: 28 jours ? Après l'annonce du SNALCdès le 2 avril, d'une grève, seul, le 13 mai, les syndicats de gauche emmenés par le SNES-FSU viennent à leur tour de se sont positionner par tweet ce matin pour peser sur les épreuves du baccalauréat... La  FSU, FO, la CGT et Sud appellent à la grève le mardi 19 mai contre la réforme des collèges et le SNALC se rallie à cette nouvelle date. La réforme constitue "une terrible attaque contre nos disciplines et notre liberté pédagogique et n'apporte aucune solution aux élèves les plus en difficulté", selon ce syndicat modéré -mais forcément classé à droite face à l'extrême gauche, alors que le SGEN-CFDT accepte toujours d'avaler toutes les couleuvres du pouvoir socialiste.

Ensemble, ces fonctionnairess de l'Education nationale ont rassemblé 80 % des voix lors des élections syndicales de décembre. La semaine dernière, dans le cadre du Conseil supérieur de l’éducation (CSE)elles avaient toutes voté contre la réforme qui est maintenant soumise aux godillots de l'Assemblée

Si tous s’opposent, ils ont chacun leurs bonnes raisons 

 Dignes des régimes totalitaires,
les slogans socialistes ne trompent plus personne,
pas même à gauche 
Le collège idéal tel que l’imagine la FSU n’a rien à voir avec celui que réclame le SNALC. FO et la FSU  n’ont pas la même approche de l’interdisciplinarité.

La réforme du collège prévoit que chaque établissement décide de 20 % de son emploi du temps pour du travail en petits groupes, de l’accompagnement personnalisé pour tous les élèves et de nouveaux enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) à partir de la cinquième, avec... 4.000 nouveaux postes. 

Pour avancer d'une année l’apprentissage de la deuxième langue vivante, en classe de cinquième, les sections européennes et les classes bilangues sont supprimées. 

Les langues anciennes, latin et grec, disparaissent en tant qu’options, mais seront enseignées à tous via un enseignement pratique interdisciplinaire "Langues et cultures de l’Antiquité" et un "enseignement de complément", étape transitoire vers la disparition définitive.

Outre que l'intention est sournoise -et dangereuse, à plus ou moins moyen terme- le dispositif est jugé insuffisant par des associations d’enseignants, qui connaissent maintenant les méthodes du pouvoir socialiste. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):