POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 18 mars 2015

Tunisie: une attaque terroriste contre un musée fait plusieurs morts, dont des étrangers

Le "printemps arabe" conduit-il la Tunisie au chaos?

Au moins huit personnes, dont sept étrangers, ont été tuées dans une attaque armée contre le musée du Bardo à Tunis
 ce mercredi

"Une attaque terroriste (a visé) le musée du Bardo", a affirmé le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Mohamed Ali Aroui sur la radio Mosaïque FM, en évoquant "deux éléments terroristes ou plus, armés de Kalachnikov".

Touristes apeurés
au musée du Bardo, Tunis

Alors qu'il est hors de Paris et qu'une "prise d'otages" est en cours, le Premier ministre français Manuel Valls s'est empressé de faire condamner l'attaque "avec la plus grande fermeté", des termes automatiques en ces circonstances"Il y a une prise d'otages, sans aucun doute des touristes touchés, tués", a indiqué Valls lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Mais il en profite hélas pour tirer avantage de cette "attaque terroriste"
Il ramène en effet le drame aux attentats de Paris à qu'il n'a pas su anticiper bien que perpétrés par des djihadistes Français, estimant que les événements en cours à Tunis "illustrent cruellement les menaces auxquelles nous sommes tous confrontés en Europe, en Méditerranée, dans le monde"
Alors que la prise d'otages n'a pas encore trouvé son dénouement, cette récupération globalisante est indécente, en ce qu'elle tend à minimiser la responsabilité de l'exécutif et de sa diplomatie dans la déstabilisation du Maghreb et du Proche-Orient

"Il y a huit victimes", "sept étrangers" et un Tunisien

Une centaine de touristes se trouvaient dans le musée lorsque les terroristes ont lancé leur attaque, selon le porte-parole tunisien qui précise que "la majorité des touristes a été évacuée".

Mohamed Ali Aroui n'a pas confirmé les propos que lui prêtent plusieurs media et que suggère Valls dans son parallèle avec le terrorisme islamiste en France, selon lesquels il s'agirait d'une prise d'otages. 

Mais "il y a des informations selon lesquelles il y a encore des touristes" à l'intérieur, a-t-il ajouté. "Les unités anti-terroristes sont entrées dans le musée", a-t-il affirmé, en précisant que le quartier est bouclé. D'importants renforts policiers sont sur place.
Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, ancien ambassadeur de Tunisie en France sous Bourguiba et chef du parti Nidaa Tounes, partisan d'un islam tolérant, va s'adresser aux Tunisiens, a indiqué le porte-parole de la présidence, Moez Sinaoui. Le Premier ministre Habib Essid, ancien secrétaire d'État à l'Agriculture sous la présidence de Ben Ali, a de son côté réuni les ministres de l'Intérieur et de la Défense.

Le musée est mitoyen du Parlement tunisienles travaux des commissions parlementaires ont été suspendus après les tirs. Les députés ont reçu l'ordre de se rassembler dans le hall de l'assemblée, rapporte  Monia Brahim, élue du parti islamiste Ennahda, deuxième parti (27,79 %), après Nidaa Tounes (37,56 %).

La Tunisie fait face depuis la révolution de janvier 2011 à l'essor d'une mouvance djihadiste armée.
Une soixantaine de policiers et militaires ont été tués dans des heurts armés notamment près de la frontière algérienne où un groupe armé lié à al-Qaïda est menaçant.

 

1 commentaire :

  1. Il fallait être une imbécile, une pauvre idiote comme moi n'avoir rien compris puisque qu'au moment des printemps je disais que ce sera pire après qu'avant. Comme en Irak, comme en Lybie comme en Egypte d'ailleurs.
    Malheureusement, je pensais plus intelligemment que tous ces énarques à deux balles.
    tous de tous les bords, les grands spécialistes en tout se sont emballés comme un seul homme, ont parlé d'une seule voix...............comme pour charlie............Malheur à celui qui était contre ces révolutions qui allaient rendre les populations libres..............
    Libres de mettre des bombes, de décapiter, de commettre des attentats au nom du livre...............
    Et ça mijote chez nous, les crétins pactisent avec le diable ......
    Lisa

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):