POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 29 octobre 2014

Paris: violences altermondialistes en hommage à l'écolo mort sur le réservoir d'eau dans le Tarn

L'hommage à l'activiste dégénère à Paris:
"projectiles incendiaires" lancés par les "pacifistes" sur les forces de l'ordre
Scènes de guérilla urbaine au coeur de la capitale
Emeute écologiste des soutiens à Rémi Fraisse
mort sur le réservoir de la vallée du Testet (Sivens)
d'une atteinte par explosif
comme ceux en possession des activistes, ce soir
L'ultra gauche écologiste brave l'interdiction de manifester


Peu après 20 heures, les opposants à la retenue d'eau de Sivens rassemblés sur le parvis de l'Hôtel de ville de Paris et dissimulés par des cagoules et des casques de motos ont commencé à s'attaquer aux grilles en métal, avant de jeter des fumigènes et des pétards en direction des forces de l'ordre. 
Pour contenir le rassemblement, un important dispositif de sécurité a été envoyé sur place peu après 20h30.

Des "projectiles incendiaires" ont été envoyés sur les forces de l'ordre

selon une source autorisée, citée par l'Express. 

Des traces de TNT pourraient donc être prélevées sur les fonctionnaires de police
visés par les écologistes. 

L'ensemble du personnel terrorisé de l'Hôtel de ville a été évacué dès 18h30

Une "mesure préventive", décidée en milieu d'après-midi, en raison de la présence d'extrémistes déterminés à en découdre. Parmi les évacués, certains élus comme Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris en charge de l'urbanisme, du Grand Paris et du développement économique. 
Selon Emmanuel Quemener, numéro deux du syndicat de police Alliance à Paris, un policier de la direction de l'ordre public et de la circulation a été "légèrement blessé". 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):