POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 4 octobre 2014

Irak: les islamistes de Daesh revendiquent l'assassinat d'un nouvel otage britannique

L'européen était un amoureux de l'islam et du monde arabe

Le groupe Etat islamique en Irak (EILL) a revendiqué vendredi la décapitation (égorgement) d'un quatrième otage
 Travailleur humanitaire britannique
Alan Hennning,portant un enfant
dans un camp de réfugiés
(frontiere  Syrie-Turquie-09/2014) 
Le mécréant était un Britannique, Alan Henning, victime de représailles aux frappes aériennes britanniques contre l'EIIL, ou Daesh pour l'arabisant Fabius, et il menace d'en exécuter un autre qui pourrait être un jeune "humanitaire" américain. 
Diffusée par le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE, la vidéo de l'exécution,  est intitulée "un nouveau message à l'Amérique et à ses alliés". Elle a été réalisée selon le même scénario et les mêmes codes que lors des exécutions précédentes de deux Américains et d'un Britannique. Rappelons qu'en Algérie des islamistes ont également égorgé un otage français, Hervé Gourdel, autre sympathisant du monde arabe.

Alan Henning, 47 ans, un chauffeur de taxi qui s'était porté volontaire pour acheminer de l'aide humanitaire en Syrie, y est vêtu de la même tenue orange que les victimes précédentes, qui rappelle les tenues des prisonniers de Guantanamo.
Vêtu de noir et le visage masqué comme les fois précédentes, la victime  récite une brève phrase avant que son bourreau accuse le parlement britannique d'être responsable de sa mort. Le tortionnaire a un accent britannique malgré la distorsion électronique du son de sa voix, et semble être le même, selon SITE, que celui qui a assassiné l'otage britannique David Haines mi-septembre.
Les Britanniques ont en effet rejoint la coalition menant des frappes en Irak après le feu vert donné par le parlement le 26 septembre. Une manifestation contre cette intervention est prévue samedi à Londres, à l'appel de Stop The War.
"Le meurtre brutal d'Alan Henning par l'Etat islamique ne fait que montrer à quel point ces terroristes sont barbares et repoussants", a réagi le Premier ministre britannique David Cameron. "Le fait d'avoir été pris en otage au moment où il était en train de vouloir aider les autres, et maintenant d'avoir été assassiné, montre que la perversion de ces terroristes de l'Etat islamique est sans limites", a-t-il ajouté.

A la fin de cette vidéo, qui ne dure qu'une minute et onze secondes, le groupe de djihadistes islamistes exerce un odieux chantage en présentant un autre otage américain, Peter Kassig, et menace d'en faire sa prochaine victime.

Le président américain Barack Obama a condamné un "meurtre brutal" et promis "de continuer à prendre des actions décisives pour affaiblir et à terme détruire l'EI", aux côtés des pays de la coalition.

Le président français François Hollande fait écho, se disant "indigné" par ce "crime odieux" et a promis qu'il "ne restera pas impuni".

Les islamistes de l'EIIL (ou Daesh) poursuivaient par ailleurs le siège de la ville de Kobané, où les forces kurdes syriennes opposaient une résistance désespérée. La prise de cette ville, où il ne resterait plus que quelques milliers de civils, permettrait au groupe extrémiste de contrôler sans discontinuité une longue bande de territoire frontalière de la Turquie.

Des avions de combat néerlandais pourraient commencer leurs opérations en Irak "dès ce week-end", a prévenu le gouvernement des Pays-Bas. La Maison blanche a salué ce déploiement dans un communiqué. 
Le Canada a également décidé de rejoindre les forces de la coalition occidentale.

Par ailleurs, un soldat des Marines, tombé en mer mercredi après s'être éjecté de son avion victime d'une défaillance au décollage, est le premier militaire américain décédé dans la campagne des Etats-Unis contre l'EIIL.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):