POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 26 octobre 2014

Bernard Kouchner à Aymeric Caron: "J'en ai marre de vos saloperies"

Le co-fondateur de Médecins sans frontières a remis à sa place le journaliste Aymeric Caron
Nouveau clash au cours du divertissement politique hebdomadaire de France 2 animé par l'ambigu Laurent Ruquier 

L'ancien ministre délégué à la Santé de Jospin a claqué le baigneur de son agresseur sur le plateau d'"On n'est pas couché" une émission où des observateurs font le buzz sur des caillassages d'acteurs, politiques ou non.

L'ancien ministre a remis le journaliste à sa place. 
Le service public avait invité Bernard Kouchner, l'ex-représentant spécial du secrétaire général de l'ONU au Kosovo (juillet 1999-janvier 2001) et l'ancien ministre des Affaires étrangères n'a pas apprécié les attaques du chroniqueur polémiste de l'émission, Aymeric Caron (ci-dessus).

Interrogé par le haineux Caron sur les quelques écarts dont cet ancien ministre de la Santé et de l'Action humanitaire de François Mitterrand (1992-1993) a été accusé au cours de sa carrière, ainsi que sur "l'image troublée" qu'il aurait auprès des Français, Bernard Kouchner, au départ simplement agacé, s'est indigné des insinuations de Caron lorsque celui-ci a évoqué son action au Gabon. "Je n'ai pas fait de rapport pour Omar Bongo. J'ai fait la sécurité sociale dans un pays africain. Vous dites des saloperies, j'en ai marre ! D'accord ? J'en ai marre ! Non, vous ne pouvez pas finir ! Vous dites n'importe quoi", s'est offensé Kouchner.

"Il n'y a pas de question, il ne dit que du mal. Il m'emmerde ! Je m'en fous ! Il n'y a aucune valeur à ses questions, ce sont des clichés dégueulasses. Il ne dira que des saloperies sur moi. Je le connais par coeur, c'est son boulot !", a-t-il continué, clamant ce que pensent tout bas les sado-maso qui acceptent de se faire lyncher en place de Grève médiatique. Aymeric Caron jouait les pucelles effarouchées, tandis que Laurent Baffie jetait de l'huile sur le feu ("Tu lui pèteras la gueule après !"). 
VOIR et ENTENDRE cette agression indigne du service public, voire de D8:

Bernard Kouchner s'emporte contre Aymeric Caron... by puremedias

La "hyène dactylographe" Aymeric Caron éprouve-t-elle Aujourd'hui un léger malaise 

pour avoir tenu des propos injurieux contre le fondateur du système social gabonais depuis que les populations d'Afrique de l'Ouest luttent contre le virus Ebola ?
Sans parler des prévisions du rapport de la Banque mondiale sur les répercussions économiques à court et moyen termes de l’épidémie de fièvre Ebola, à la date du 17 octobre 2014, la fièvre hémorragique a fait 887 décès sur 1495 cas enregistrés en Guinée où l’épidémie, la plus grave depuis l’identification du virus en 1976, est partie fin décembre 2013. 
Or,  Ebola a fait près de 4.000 morts sur environ 9.000 cas enregistrés dans 5 pays d’Afrique de l’Ouest (Sierra Leone, Guinée, Liberia, Nigeria, Sénégal) et aux Etats-Unis. En Afrique de l’Ouest, le pays le plus touché depuis est le Liberia, avec 2.300 morts sur 4.000 cas. Il y a eu 879 morts en Sierra Leone sur 2.789 cas et 768 en Guinée sur 1.298 cas. Le Gabon n'est pas atteint du fait qu'il est certes situé en Afrique équatoriale, mais les Gabonais ne doivent assurément rien à Caron. 
Peut-être à Kouchner, en revanche, dont le principal défaut est, selon le virulent altermondialiste Caron, "chacal muni d'un stylo" de Ruquier, d'avoir participé au gouvernement François Fillon I, en tant que ministre des Affaires étrangères et européennes.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):