POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 25 septembre 2014

Les islamistes ont égorgé Hervé Gourdel, parce que Français

Des barbares ont exécuté un homme normal 

Des djihadistes algériens assassinent un Français ami de l'Algérie


Le groupe algérien  "Jund al-Khilafa" ("Armée du Califat", comme le groupe qui avait revendiqué les assassinats commis en France par Mohamed Merah, en 2012), affilié à l'Etat islamique, a mis sa menace à exécution, probablement dès dimanche, a-t-on appris par une vidéo diffusée le mercredi 24. L'égorgement d'Hervé Gourdel, le guide de haute montagne niçois âgé de 55 ans, avait été enlevé dimanche dernier au cœur du parc national du Djurdjura, en Algérie.
La centaine de 'Soldats du Califat', sous l'autorité d'un illettré, Abdelmalek Gouri, est l'auteur de nombreux attentats perpétrés en Kabylie depuis une dizaine d'années. Parmi eux, l'attaque d'une caserne (18 morts), d'une école de gendarmerie (60 morts) et une dernière, en avril dernier, qui a conduit à la mort de 14 militaires.

Leur vidéo, intitulée "Message de sang pour le gouvernement français", a été diffusée une quarantaine d'heures après l'ultimatum des terroristes exigeant la fin des frappes françaises en Irak contre l'EI. La vidéo débute par des images de François Hollande prises au cours de la conférence de presse durant laquelle il a annoncé la participation de la France à l'intervention en Irak, ainsi que des images d'avions de bombardement. Elle montre ensuite Hervé Gourdel, agenouillé et les mains derrière le dos, entouré de quatre hommes armés aux visages dissimulés.


En France, les réactions des proches et de la classe politique affluent. 


Le président Hollande a choisi de faire la sinistre publicité du groupe islamiste à la tribune des Nations-Unies. Après que son ministre Bernard Cazeneuve a clamé "la France n'a pas peur", message en fait reçu comme un signal de peur, François Hollande a fermement exclu de "céder aux terroristes" et annoncé un conseil de défense jeudi midi à l'Elysée. Il dénonce un "assassinat lâche et cruel". "Cette agression contribue à renforcer ma détermination", a défié le président français, avant de confirmer que les frappes françaises en Irak se poursuivront. La justice française a ouvert une enquête pour assassinat.
L'Union européenne et les Etats-Unis ont assuré vouloir faire bloc contre l'Etat islamique. "Le seul langage que des tueurs comme ceux-là comprennent est celui de la force", a tranché Barack Obama qui opte pour l'escalade de la violence recherchée par les égorgeurs. 

Les Occidentaux font le travail du monde arabe 



Lecteurs algériens de la presse locale
visiblement  peu animés par l'indignation
Le guide de haute montagne n'avait pas été empêché de se rendre dans cette région de Kabylie pourtant réputée hostile: zone montagneuse d'accès difficile, elle est en effet connue pour abriter des djihadistes liés à l'Etat islamique (EI).
 
Les recherches de l'armée algérienne se poursuivaient mercredi matin à l'est d'Alger pour tenter de localiser l'otage français détenu depuis dimanche et menacé d'exécution depuis l'expiration d'un ultimatum mardi soir.
Au sommet de l'Etat, le président de la République réunit ce jeudi un conseil de Défense. Cette réunion de crise du gouvernement doit se tenir à la mi-journée. Le chef de l'Etat compte "à la fois fixer les buts que nous avons assignés à nos opérations militaires et renforcer encore la protection de mes compatriotes".

A l'échelon international, l'ONU (Organisation des Nations Unies) a adopté mercredi, une résolution pour lutter contre le phénomène des combattants djihadistes étrangers se rendant en Syrie et en Irak.

L'horreur a durablement frappé la conscience collective de la France profonde.

1 commentaire :

  1. Merci de votre pudeur quant aux visuels qui se répandent ailleurs.
    L'imaginaire collectif en fait déjà assez et je pense que cela doit être insupportable pour sa famille...
    Sans récupération politique aujourd'hui, nous faisons l'objet d'une déclaration de guerre en bonne est due forme, je ne comprends pas pourquoi nos politiques prennent le temps de "beaux" discours: Dans ce contexte il faut frapper, vite fort bien que chirurgicalement et ne pas prévenir ou menacer. Il sont le beau rôle, ils sont chez eux, il ne faut plus que d'autres victimes s'aventurent dans des états officiellement instables et il faut se préparer à une guerre serrée, y compris et surtout sur notre territoire :-( Leur prochaine étape est la même horreur sur le sol français: cela correspond à toutes nos peurs et démontrerait à quel point la France est incapable d'assurer sa propre sécurité !.. J’espère que la famille et les amis de M. Gourdel vont trouver la force de traverser cette insupportable situation et que les Musulmans de France vont se fendre enfin (!) d'un message clair et non ambigu de solidarité absolue à l'égard de cette famille mais plus généralement de nos lois et nos compatriotes et condamner très fermement les pratiques de l’état islamique tout comme ils vont dénoncer sa légitimité et sa raison d’exister. Jamais le Coran n'exige que l'on prenne des innocents en otage pour les traiter avec humiliation avant de les abattre comme des animaux destinés à la boucherie... Jamais le Coran (lu comme il se doit) n'exige que l'on humilie des innocents ou qu'on leur fasse violence... En l'occurrence tout le monde comprendra enfin que la sharia est un leurre destiné à nous occuper l'esprit quand la vraie démarche n'est que prise de pouvoir : Il s'agit bien sûr de pouvoir et pas de religion et il serait bien regrettable et très c*n de ne pas aborder les choses sous leur angle véritable !...

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):