POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 12 septembre 2014

Duflot accuse Valls de "hold-up" sur la majorité

Europe Ecologie-Les Verts se révèle clairement extrémiste à la fête de l'Humanité

Le Premier ministre aurait"dépouillé" la majorité de 2012
Mélenchon (Parti de gauche),
Cécile Duflot (EELV),
Martine Aubry (PS)
et Pierre Laurent (PCF)
Ancienne ministre écologiste de Hollande, l'ex-patronne des Verts radicaux continue de critiquer Valls, sa ligne et son équipe. Invitée à la fête de l'Humanité vendredi 12 septembre, Cécile Duflot a dénoncé un "hold-up d'une ligne politique", celle de Manuel Valls, "sur la majorité qui a gagné en 2012".
"Manuel Valls a décidé de mener la politique qui était celle qu'il a défendue pendant la primaire, qui a remporté dans mon souvenir 5% des suffrages", a-t-elle lancé à la presse en marge d'un débat sur le logement à la fête de l'Humanité. Elle juge "inouï" en effet l'abandon par Manuel Valls de l'encadrement des loyers, une promesse de campagne de François Hollande qui ne sera finalement appliquée qu'à Paris, "à titre expérimental".
"On a forcément un problème, il y a une sorte de hold-up d'une ligne politique sur une majorité qui a toujours envie de travailler. Ce que je veux réaffirmer ici c'est que la majorité qui a gagné en 2012, la majorité de la gauche et des écologistes elle n'a pas disparu", a-t-elle affirmé.

"Le gouvernement s'est éloigné de sa propre politique"

"Elle existe toujours.  Simplement elle a été dépouillée de ce qui faisait le cœur de son engagement et je souhaite qu'on retrouve les voies du rassemblement", a insisté l'électron-libre de la gauche. 
Et la députée EELV de Paris - par la volonté du peuple de Martine Aubry - de menacer. "Le gouvernement s'est éloigné de sa propre politique. Nous sommes en 2014, les choses ne sont pas terminées et
je souhaite ardemment travailler à ce que la politique du gouvernement soit réorientée, soit conforme à nos engagements".

Une amertume mêlée de fiel
"J'ai travaillé dix ans dans l'opposition pour faire gagner la gauche et les écologistes et je n'admets pas qu'on se résigne à la situation actuelle qui parait aussi facteur de danger politique pour notre pays", a-t-elle prévenu. "Il faut un sursaut démocratique et je n'attends pas la défaite de 2017. Je ne suis pas Cassandre. Je veux travailler à retisser les fils de la majorité pour qu'on mène une politique de gauche écologiste", a encore mis en garde une Cécile Duflot égocentrique.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):