POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 20 juillet 2014

Popularité: Manuel Valls, fin de l'état de grâce

Valls chute de 6 points à 45%, Hollande stagne à 18%
Le Premier ministre accuse une chute de six points et passe sous la barre des 50%.
Valls fait déchanter les Français
Manuel Valls passe de 51% à 45% de Français satisfaits, soit une baisse de six points pour le seul mois de juillet, tandis que François Hollande stagne à seulement 18%, révèle un sondage IFOP publié dans le Journal du Dimanche.

51% des sondés se disent mécontents "de Manuel Valls comme Premier ministre" contre 45% (- 6% par rapport à juin) qui se déclarent satisfaits et 4% qui ne se prononcent pas.

"François Hollande comme président de la République" mécontente 81% des personnes interrogées, comme en juin,
 
contre 18% qui se disent contentes et 1% qui ne se prononce pas.
Son intervention télévisée du 14-Juillet a donc été sans effet sur l’opinion. La cote du chef de l’Etat ne baisse plus depuis quatre mois et ce seuil d'étiage indique le niveau de socialisation dure du pays. Il a enraillé la dégringolade de l’hiver et connaîtrait un regain de popularité chez les sympathisants socialistes (56% de satisfaits en juillet contre 46% en juin). C’est la seule catégorie de l’électorat où il dépasse les 50%.

La comparaison avec Hollande reste favorable à Valls !
Trois mois et demi après son installation à Matignon, le responsable politique préféré de la gauche reste certes crédité d’un capital important, 27 points au-dessus du président de la République. Mais parti à 58%, Valls a perdu 13 points et l'image positive donnée à son arrivée à Matignon.
"Il a connu un état de grâce, les Français estimant qu’il avait le bon profil pour ce poste. Ils apprécient son volontarisme et le gouvernement ne souffre plus de couacs. Mais ils attendent toujours des résultats et aucune éclaircie ne se dessine à l’horizon", raconte Jérôme Fourquet, directeur du département Opinions à l’Ifop, en guise de commentaire. 

En fait, la baisse du Premier ministre se constate dans toutes les catégories de la population, ce que le sondeur appelle une marque d’ "impatience"...

Sondage réalisé par téléphone les 18 et 19 juillet auprès d'un échantillon de 973 personnes, représentatif de la population française adulte (méthode des quotas). Pour un pourcentage autour de 20%, la marge d'erreur est de plus ou moins 2,5 point, et pour un pourcentage autour de 50%, elle est de plus ou moins 3,1 points.

 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):