POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 27 juillet 2014

Manifestation de l'extrême gauche pro-palestinienne à Paris: 41 gardes à vue

Service minimum de l'AFP sur la défiance de l'extrême gauche internationale à Hollande

L'agence de presse officielle met l'accent sur la répression
Petits heurts et débordements pro-palestiniens
à Paris, le 26 juillet 2014, selon l'AFP
"Quarante-et-une personnes étaient dimanche matin en garde à vue sur un total de 65 interpellées la veille en marge d'une manifestation pro-palestinienne à Paris interdite [la construction de phrase met en valeur l'interdiction...] et qui a donné lieu à des incidents, a-t-on appris de source judiciaire.

Elles sont notamment soupçonnées de "violences volontaires aggravées" (avec arme ou en réunion [pas mal, pour des "incidents"!] sur les forces de l'ordre et "rébellion" [sur qui ou contre qui? Hollande et Valls?], a-t-on précisé de même source." [on ne se mouille pas à l'AFP: on se contente de diffuser les éléments de langage reçus de Matignon]

"Une des personnes gardées à vue est mineure 

[L'agence de presse gouvernementale poursuit son compte-rendu comptable sous l'angle de la fermeté gouvernementale] Samedi soir, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, dressant à la préfecture de police de Paris le bilan de la journée, avait fait état de quelque 70 interpellations et 30 gardes à vue, ainsi que d'une douzaine de policiers et gendarmes mobiles légèrement blessés.

 Le Hamas, mouvement islamiste antisioniste et antisémite
 constitué de branches politique et armée,
est  sur 
la liste officielle des organisations terroristes de plusieurs pays 

Selon les estimations respectives de la police et des organisateursentre 4.000 et 10.000 personnes avaient bravé samedi l'interdiction de manifester décidée par la préfecture [et peut-être un peu le gouvernement !...], en raison selon elle de risques de troubles à l'ordre public.

"Boycott, désinvestissement et sanctions" 
est une campagne internationale
Le rassemblement, toléré malgré tout sur la place de la République bouclée par les forces de l'ordre, avait donné lieu à des heurts [et c'est peu dire] lorsque des petits groupes [l'AFP, quand elle veut, est un peu floue...] ont commencé à lancer des projectiles sur les CRS et gendarmes. Les "débordements" ont été dans l'ensemble contenus par les forces de l'ordre." [Félicitations de l'AFP au patron.

Les images du web démentent que les activistes de l'extrême gauche seraient des "casseurs" incontrôlés "en marge" de la manif et que les "personnes" interpellées auraient été "dans l'ensemble contenus par les forces de l'ordre." C'est en outre faire peu cas de la collaboration des nervis des organisateurs en gilets jaunes. 
Mais quand l'AFP cessera-t-elle donc de prendre les Français pour des gogos? ] 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):