POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 4 juillet 2014

France: l'exaltation de l'identité nationale réservée aux étrangers

"A Nice, interdit d'être fier de ses origines pendant le Mondial", estime AlexV
Interdire "l'utilisation ostentatoire de tous les drapeaux étrangers" serait une "décision scandaleuse" du maire UMP de Nice, Christian Estrosi, selon l'auteur, sous couvert de pseudonyme.

"
Christian Estrosi, le maire UMP de Nice, connu pour ses dérapages médiatiques, a décidé ce lundi 30 juin, journée des Matchs France-Nigeria, mais surtout Algérie-Allemagne, d'interdire "l'utilisation ostentatoire de tous les drapeaux étrangers sur l'hypercentre" de la ville... Et ce, pendant toute la durée de la Coupe du monde de football afin, selon les mots de la mairie, de "maintenir l'ordre et la tranquilité [sic: si cette orthographe est celle d'un rappeur, elle n'est pas celle d'un "motodidacte"...] publique et éviter les débordements, comme ceux qui ont pu se dérouler dans la nuit du 26 au 27 juin dans l'agglomération parisienne, dans la région lyonnaise, à Marseille et dans le Nord", c'est-à-dire lors de la qualification de l'Algérie en huitièmes de finale...", commente-t-il. 

"Alors, est-ce que ce sont les débordements qui dérangent ou l'affirmation de ses origines étrangères ?
"Depuis le début de la Coupe du monde, nous sommes malheureusement confrontés à des comportements intolérables qui nuisent à la tranquilité publique."
Evidemment, c'est de la politique, donc "on ne vise personne", poursuit l'auteur, mais il serait difficile de ne pas y voir une volonté d'écarter les personnes qui dérangent parce qu'elles sont fières de leurs origines étrangères et de l'équipe qu'elles soutiennent. Les débordements n'étant qu'un prétexte, puisqu'ils sont marginaux et ne sont pas propres au football, cette décision a tout d'une mesure discriminatoire.

Critique aveugle
Le maire est visiblement discriminé du fait de son appartenance politique
, mais la critique est d'autant plus inappropriée que le maire ainsi vilipendé est fils d’un immigrant italien.

Le malveillant ne s'en tient pas là

Victime inconsciente de la propagande socialo-communiste et mal dans sa peau,  il cite Christian Estrosi qui a expliqué que "depuis le début de la Coupe du monde, nous sommes malheureusement confrontés à des comportements intolérables qui nuisent à la tranquilité [bis] publique. On ne peut accepter ces débordements ! Ils sont l'exemple de la perte d'autorité de l'Etat". 
Et le décrypte à la façon de Libération... "Le but est simple : si l'on fête la victoire de son équipe avec un drapeau étranger, on est immédiatement inquiété par les services de police. A la fois coup médiatique et instrumentalisation politique d'une fête populaire, cette décision risque de faire parler d'elle."

Critique sectaire
Quelque 74 personnes ont été interpellées dans la nuit de jeudi à vendredi à la suite de débordements lors des manifestations saluant la qualification de l'Algérie pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football. Ce score des actions policières n'est pas atteint à Nice, mais en France, et si "on est immédiatement inquiété par les services de police", comme il l'écrit, c'est donc le gouvernement Valls qu'en toute justice il doit incriminer.
    
L'élimination de l'Algérie de la Coupe du Monde a donné lieu à des incidents à Lyon et Lille, selon le ministère français de l'Intérieur qui a fait état de "29 interpellations consécutives à des incendies de poubelles ou de véhicules", a-t-il détaillé. Le dispositif des forces de l'ordre avait été renforcé avant le match.

A Lyon, des heurts ont débuté quand les jeunes supporteurs des Fennecs ont commencé à lancer des projectiles contre les forces de l'ordre.
Dans la banlieue lyonnaise et dans l'agglomération, huit incendies de véhicules ont été recensés vers 2h00, notamment à Villeurbanne, à Vénissieux et Bron.
Dans le nord de la France, 23 véhicules ont été incendiés dont 10 à Roubaix, 4 à Tourcoing et 3 à Maubeuge et également 3 à Lille.

La tranquillité publique a en revanche été préservée à Nice...

L'auteur assortit son propos d'une video en langue étrangère pour conclure.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):