POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 15 juillet 2014

Ces francs-maçons qui gouvernent la France de Hollande

La secte noyaute le pouvoir socialiste

Les francs-maçons sont aux premières loges loges 

Depuis l'élection de François Hollande, les frères sont de retour. Et peuvent compter sur des relais haut placés, au Sénat à l'Assemblée ou à Matignon.
Le sujet de la prise de pouvoir est un serpent de mer de la république laïque et sectaire et tous les organes de presse le traitent inutilement: c'est l'un des "marroniers" qui servent à meubler les temps morts de l'actualité.
Début janvier 2013, le Nouvel Observateur avait ouvert son fichier...

Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur d'alors, a été initié au Grand Orient de France (GOF) dans les années 1980. Ce n'est pas Alain Bauer, son ami et futur grand maître qui l'a mis au parfum mais un responsable socialiste parisien. Valls a pris ses distances avec les ateliers dès 1996. Mais, place Beauvau, où la tradition maçonnique perdure, cette formation se révèle utile...

Jean-Yves Le Drian, membre du GO de longue date, le maire de Lorient et fidèle ami de François Hollande, a pris les rênes du ministère de la Défense. Cédric Léwandowski, directeur du cabinet du ministre, est un initié influent. Selon la tradition républicaine, les frères sont nombreux parmi les officiers. La nomination de Le Drian n'a pas fait de vagues.


La carrière de Jérôme Cahuzac, élu à Villeneuve-sur-Lot, terre laïque et franc-maçonne, passe nécessairement par les loges. Le ministre du Budget a participé à de nombreuses tenues. Mais Jérôme Cahuzac n'a jamais reconnu - les yeux dans les yeux - qu'il a appartenu à la chaîne d'union des maçons du GODF. Cependant, il n'a pas démenti non plus cette appartenance que beaucoup d'initiés lui prêtent !

Dans les Landes, l'initiation d'Alain Vidalies à la franc-maçonnerie locale est un secret de Polichinelle. Mais le ministre des Relations avec le Parlement ne souhaite pas confirmer ou commenter cette appartenance bien utile : dans les deux Chambres, quelque 150 élus membres de la Fraternelle parlementaire en sont encore, de la franc-maçonnerie.



Victorin Lurel, le président du Conseil régional de Guadeloupe devenu ministre des Outre-mer a été initié en 1988 au Grand Orient de France et fréquente la loge Acacia des Tropiques. En novembre dernier, il a accompagné François Hollande au siège parisien du Grand Orient lorsque le candidat socialiste a été auditionné en tenue blanche fermée. 
La ministre déléguée chargée de la Décentralisation a été nommée à la demande de Marylise Lebranchu. Anne-Marie Escoffier entretient les meilleures relations avec la Grande Loge féminine de France (GLFF). Et pour cause : l'ex-sénatrice radicale de gauche de l'Aveyron y aurait été initiée. Professeur non certifiée de lettres classiques, de latin et d'italien, sa carrière au ministère de l'Intérieur, puis de préfète, aurait-elle pu être sans ses relations politiques et maçonniques? 


Frédéric Cuvillier, ancien maire de Boulogne et député d'un Pas-de-Calais en proie aux affaires de corruption du PS, a de solides amitiés chez les maçons nordistes. Interrogé au sujet de son initiation au Grand Orient de France, comme le premier ministre Valls, le ministre des Transports et de l'Economie maritime de Ayrault, puis de Valls, a indiqué qu'il ne pouvait répondre. Garder le secret est une attitude 100% maçonnique...

Membre du gouvernement Valls,
le nouveau secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen est un franc-maçon initié.  

A force d'être borderline, ce Frère millionnaire a dû avouer qu'il a sous-évalué des biens immobiliers d'environ 700.000 euros, "depuis des années": le redressement financier ne devrait pas tarder, si le pôle du même nom veut bien lâcher l'UMP un instant... Une mise en examen ne ferait pas peur à ce médecin néanmoins, puisqu'en 1998, il a découvert cet état dans le cadre de l'affaire de la MNEF pour un présumé emploi fictif dans cette structure. Les juges lui reprochent près de 1,5 million de francs qui auraient été indûment perçus. En outre, une autre mutuelle créée par la MNEF au terme d'une convention datée du 1er juin 1993, lui aurait versé 330. 000 francs de 1994 à 1996. Les juges estimaient qu'il n'y avaient pas eu de contre-partie. L'ensemble de la procédure a pourtant abouti à un non-lieu.

Directeur du cabinet de Jean-Marc Ayrault, Jean-Christophe Chantepy, centralien et énarque dont l'homosexualité n'est un secret pour personne, a fréquenté les loges du GODF, comme Cuvillier ou Cahuzac. "J'ai été au Grand Orient de France. Mais je n'y suis plus", se défend-il. Plus sûrs sont ses engagements auprès de Ségolène Royal, comme dirigeant de Désirs d'Avenir, association de circonstance de la candidate de la gauche battue de 2007, puis comme directeur de cabinet de son comité de campagne.


Jean-Pierre Bel, sénateur de l'Ariège, est un fidèle de Jospin, puis de Hollande, passe pour avoir été initié au Grand Orient (GO), même s'il doit sa formation politique au trotskisme version LCR. Discret par nature et par formation, Bel n'a jamais confirmé... 
Il a annoncé son abandon de la présidence du Sénat devenu ingérable et promis à un changement de majorité à la rentrée.

Frère François Rebsamen, membre actif du Grand Orient de France (GOF) jusqu'à son élection à la mairie de Dijon en 2001, le président du groupe socialiste au Sénat rêvait du ministère de l'Intérieur où son réseau aurait fait merveille. Hélas, il a été coiffé par un "frère" du GOF: Manuel Valls. On dit que les deux hommes ont su se réconcilier. 



Pour un homme public comme Jean-Vincent Placé (EELV), "c'est une question d'ordre privé. Mais je connais la franc-maçonnerie," finit-il par concéder, du bout des lèvres: la fréquentalaïcité,tion du GODF est-elle encore moins reluisante que celle de Cécile Duflot? Ainsi s'exprime donc le président du groupe Europe Ecologie-les Verts au Sénat, repaire traditionnel de notables francs-maçons. Initié au GODF, Jean-Vincent Placé, passionné de Napoléon et apôtre de la laïcité, est un maçon très actif.


  Comment présider le Parti radical de Gauche (PRG) sans avoir été formé par les loges ? Ce fils de... notable toulousain, héritier de patron de presse (Midi Libre), Jean-Michel Baylet est dans la franc-maçonnerie depuis 1991, par tradition familiale et politique, au sein de la loge Demain du Grand Orient de France (GOF) fondée par l'ancien grand maître Roger Leray.


Après s'être longtemps refusé à tout commentaire, Jean-Luc Mélenchon, le candidat de l'extrême gauche (Front de Gauche) à la présidentielle, l'a confirmé début 2012. Il est bien entré en franc-maçonnerie dès 1983. L'ancien trotskiste explique cette initiation à la loge Roger Leray du Grand Orient de France.
Pouvoir : les francs-maçons aux premières loges. (Sipa)

Et aussi les "maçons friendly" ou "sans tablier"

Marylise Lebranchu (Décentralisation), Stéphane Le Foll (Agriculture), Vincent Peillon (Education), Michel Sapin (Travail), Thierry Repentin (Formation professionnelle), Aquilino Morelle (conseiller politique du président).


PS: initiés
Jean Le Garrec (ancien ministre), Elisabeth Guigou (ancienne ministre), Philippe Guglielmi (premier secrétaire fédéral du PS de Seine-Saint-Denis), Guy Arcizet (ancien grand maître du GO), José Gulino (grand maître du GO).


Sénat: initiés
Michèle André (Puy-de-Dôme, PS), Robert Navarro 
(PS, ex-responsable syndical SNCF et poursuivi en justice pour abus de confiance touchant aux frais de fonctionnement de la fédération PS de l'Hérault et privé de son immunité parlementaire, mais en attente de procès: les juges se sont entièrement dédiés aux élus UMP...), Bernard Saugey (Isère, UMP). 

Assemblées: initiés

Claude Bartolone (président de l'Assemblée nationale), Christian Bataille, Henri Emmanuelli, Pascale Crozon, Pascal Terrasse, Brigitte Bourguignon, Odile Saugues.

Collectivités locales: initiés
Jean-Jacques Queyranne, (président de la région Rhône- Alpes) Gérard Collomb, (maire de Lyon), Jean Germain, (maire de Tours), Daniel Percheron, (président de la région Nord-Pas-de-Calais).


On se demande en fait qui n'est pas franc-maçon au gouvernement Valls

Citons Montebourg, Fabius, Filippetti, Taubira, Touraine et Cazeneuve, Hamon et Royal, mais le secret est parfois si bien gardé...  

2 commentaires :

  1. Il serait peut être souhaitable de ne pas écrire continuellement LES francs maçons, alors que vous parlez du GODF!

    Le GODF ne représente que lui même, et le GO n'est pas majoritaire il s'en faut dans le monde.

    La franc maçonnerie anglaise ne reconnaît pas le GODF.

    Il suffit de surfer sur le Web avant d'écrire tout et n'importe quoi et de tout généraliser.
    La France n'est pas le nombril du monde!

    RépondreSupprimer
  2. Pas de quoi avoir un accès anonyme de mépris !
    Certes la France n'est pas le nombril du monde, pas plus d'ailleurs que l'Angleterre...
    La référence au tout et n'importe quoi du web peut rassurer certains, mais pour d'autres seule compte la culture universitaire et livresque !
    Allez à l'essentiel pour comprendre que les luttes intestines entre francs-maçons les concerne et nous intéressent fort peu, cher Frère. C'est une société secrète antidémocratique qui favorise les uns au détriment des autres et aucun républicain sincère ne soutient LES francs-maçons, de quelque poil qu'ils soient.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):