POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 28 mai 2014

Ségolène Royal organise un dîner de ...copines ministres !

Les Ségollande ne connaissent ni l'austérité, ni la décence

La ministre de l'Ecologie reçoit ce mercredi soir ses collègues ministres pour un dîner "convivial" entre femmes


S. Royal n'invite pas à son domicile.  
Elle recycle l'idée de Martine Aubry qui initia cette tradition féministe au printemps 1998 et aux frais de la République, quand la croissance n'était pas un aussi lourd souci pour les travailleuses. Alors en charge des Affaires sociales, elle réunissait les femmes de l'équipe Jospin. Peut-être payait-elle en revanche ses billets SNCF... Lien

Royal n'invite pas des défavorisées
La radicale Christiane Taubira, l'aubryste Marylise Lebranchu, Najat Vallaud-Belkacem,  Aurélie Filippetti et les millionnaires Marisol Touraine et George Pau-Langevin jugent équitable et décent de se faire régaler dans les salons du boulevard Saint Germain lors d'un dîner convivial sans ordre du jour particulier,"  sans aucune raison républicaine et "juste", donc. 
"On évitera de parler de travail", a  même décidé Ségolène Royal qui promet un "moment sympathique et détendu", ce qu'on peine à imaginer, vu le contentieux de la battue de 2007 avec la plupart: elle s'interdit de casser un os de la ministre de la Culture et de sucer la moelle du tweet par lequel Filippetti la met en cause.

L'ex-concubine de Hollande va donc mieux
C'était elle qui, il y a seulement trois jours,  déplorait qu' "un électeur sur quatre a[it] voté pour un parti violemment anti-européen". 
Pourvu que l'appétit lui revienne avant ce soir.

"Ça ne sert à rien", la retoque une invitée...



S. Royal se prend-elle pour la première dame ?
C'est la ministre guyanaise qui lui a glissé cette peau de banane. "L'idée m'est venue en discutant avec Christiane Taubira des attaques dont elle fait l'objet", se justifie Ségolène Royal, sensible à leur impopularité commune, mais inconsciente du traquenard dans lequel la garde des Sceaux l'a attirée. 

Seule Sylvia Pinel marquera son indignation par son absence
Les participantes s'engagent à organiser le rendez-vous  successivement et à intervalles réguliers, ce qui n'est pas du goût de S. Pinel, selon Le Parisien.

Quant aux secrétaires d'État, elles n'ont pas été invitées par l'ancienne candidate à l'élection présidentielle. Elles devraient l'être ultérieurement, car on ne mélange pas les torchons et les serviettes.

Peut-on imaginer que Cazeneuve invite les ministres machos à dîner entre mecs ?


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):