POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 27 mai 2014

Délit de faciès: Harlem Désir indésirable à une réunion de l'Elysée

Désir a dû aller se gratter

Sa présence n'est pas souhaitée 
à une réunion entre François Hollande et le ministre allemand des Affaires étrangères, a expliqué un huissier au secrétaire d'État chargé des Affaires européennes. Le ministère dément la révélation du Canard Enchaîné.
L'ancien premier secrétaire du PS recasé au secrétariat d'État chargé des Affaires européennes, Harlem Désir, n'est pas le bienvenu partout, notamment à l'Elysée, et le racisme n'expliquerait pas tout. 
Ainsi, une réunion préparatoire à la visite du ministre des Affaires étrangères allemand, Franck-Walter Steinmeier, invité du conseil des ministres, a-t-elle pu se passer de sa présence le 14 mai dernier.

Un huissier aurait refoulé Harlem Désir de l'Elysée  

"Oui, monsieur le ministre, nous vous avons reconnu, mais nous avons reçu des instructions: cette réunion se tient sans vous", s'est vu répondre le ministre. Seul Laurent Fabius, le ministre de tutelle d'Harlem Désir, aurait été autorisé à assister à l'entrevue, explique Le Canard Enchainé

Des informations démenties par la responsable de la communication du secrétaire d'État 


L'ancien premier secrétaire coopté du PS limogé pour incompétence vient d'être recasé aux Affaires européennes
Le scrutin du 25 mai est venu l'accabler un peu plus à l'occasion. Il a de nouveau été l'objet de nombreuses critiques. Lundi, il a nié avoir été "débarqué" du PS, où François Hollande ne le jugeait pourtant "pas à la hauteur". "On a dû considérer que mon expérience européenne, les contacts que j'avais (...) pouvaient être un atout pour défendre nos positions sur l'Europe", s'était-il pris à imaginer un instant à haute voix sur BFM-TV et RMC.

1 commentaire :

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):