POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 16 février 2014

La ministre Filippetti hurle au génocide des intermittents

"Le Medef veut tuer la culture", selon sa ministre

Ayrault envoie la Misma Filippetti au secours des intermittents du spectacle
Avatar de tournage du
Cuirassé "Potemkine"
La ministre de la Culture s'en prend aux patrons qui entretiennent des danseuses, les artistes et techniciens qui travaillant  par intermittence avec la sécurité des salariés en CDI.  u lendemain des Victoires de la musique, Aurélie Filippetti n'avait pas pas fini son joint lors de son entretien avec Le Parisien Dimanche - Aujourd'hui en France".
 
Alors que les négociations se poursuivent sur l’assurance chômage et que le gouvernement met en demeure les patrons de créer au moins 1 million d'emplois sur cinq ans, le MEDEF a proposé de supprimer le régime des intermittents, critiqué pour son déficit et dans un souci d'équité, pour l’aligner sur le régime général.
Sauterelle hyperthyroïdienne,
susceptible et irascible
En réaction, Aurélie Filippetti accuse le Medef de chercher des boucs émissaires, prenant fait et cause pour les "danseuses" qui appellent à une journée de mobilisation le 27 février.  

L
a ministre est une impulsive notoire qui ne se départit jamais de son attitude partisane et manie la langue écrite avec des fautes (lien) et orale à la faucille et au marteau. 
Avant d'être ministre, cette vaniteuse au bord de l'anorexie n'était déjà pas facile à vivre et l'économiste Thomas Piketty, sous ses airs posés, en était venu aux coups.
Lien PaSiDupes
Passée ministre, la brindille se frittait constamment avec Cahuzac, féministe contre macho, jusquà ce qu'il déguerpisse. Mais la ministre féministe n'a rien trouvé de mieux que de décorer la pro-Femen et ex-compagne d'Inna, journaliste aussi impartiale qu'indépendante,  Caroline Fourest.  

Voyons ce que raconte la tête à claques

Que répondez-vous au Medef qui propose de supprimer le régime des intermittents ?
Tenue de travail de fille de la mine
Aurélie Filippetti. Le Medef a une attitude agressive et scandaleuse. Il veut tuer la culture. Je n’accepte pas les attaques de ce type contre des personnes, artistes et techniciens qui apportent cette dimension humaine indispensable à la société et qui contribuent à un secteur représentant 3,2 % du produit intérieur brut. C’est presque 59 Mds€ de valeur ajoutée, de richesse créée dans le pays. [Les intermittents, mais pas que ??] Economiquement, on a besoin des intermittents. Quand vous investissez un euro dans un festival ou un établissement culturel, vous avez 4 à 10 € de retombées économiques pour les territoires.

Comment interprétez-vous ces propos ?
Je n’accepte pas que l’on présente les intermittents comme des parasites. Ce ne sont pas des privilégiés [assène-t-elle, sans rien démontrer]. Le Medef s’attaque, au contraire, aux chômeurs les plus précaires et cherche un bouc émissaire, car il est incapable de s’engager sur des contreparties au pacte de responsabilité proposé par le président.

Le régime chômage des intermittents est déficitaire...
Une mission parlementaire a permis de rétablir la vérité sur le chiffre de 1 Md€ avancé par la Cour des comptes [qui ne sait pa ce qu'elle dit?]. Il faut plutôt parler de 300 M€, car si on supprime ce système, les intermittents rejoindront le régime général. Ceci dit, il est inévitable qu’un régime fait pour des gens plus précaires que les autres soit déficitaire, c’est même sa raison d’être.

Savoir qui, du journal ou de la ministre, sollicite un entretien aussi creux?
Comme si Le Parisien n'avait pas ses propres grouillots, stagiaires exploités et vacataires sous-payés.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):