POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 28 février 2011

Fillon: Michèle Alliot-Marie n'a "pas commis de faute"

MAM sacrifiée à la real politic

François Fillon a fait lundi matin les mises au point qui s'imposaient sur le remaniement ministériel.
Le Premier ministre a apporté au micro de RTL les compléments qu'il fallait à l'allocution télévisée du Président de la République dimanche. Dans le rôle qui lui revient, le chef du gouvernement a en effet souligné que Michèle Alliot-Marie n'a "pas commis de faute".

Le départ de son ancienne ministre des Affaires étrangères, à la suite des polémiques sur ses vacances en Tunisie, constitue «une décision politique» et non «morale», explique le Premier ministre. François Fillon estime que le départ de MAM du gouvernement était devenue inéluctable, car sa voix en tant que chef de la diplomatie était devenue «inaudible» dans le désordre du monde arabe.

«Michèle Alliot-Marie s'est trouvée mise en cause sur une série de sujets, elle a essayé de se défendre et nous l'avons défendue, rappelle François Fillon. Mais la polémique autour du ministre a créé une situation dangereuse pour l'image et la voix de la France. A travers elle, c'est la diplomatie française qui était attaquée.
Il est incontestable que le président et moi-même nous aurions préféré ne pas nous en séparer, mais il y avait pas d'autres solutions», regrette-t-il.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):